Omar Sarr dans le “piège” de l’instruction…Le pouvoir le guettait et le pouvoir l’a eu dans l’ordre

Le coordonnateur du Parti démocratique sénégalais (Pds), Oumar Sarr, semble être parti pour bénéficier d’un séjour longue durée dans la maison d’arrêt de Rebeuss où il a passé sa première nuit en préventive. C’est dans ce centre de détention que le maire de Dagana devra attendre de savoir la tournure que va prendre l’instruction ouverte contre sa personne ce lundi par le Doyen des Juges, Samba Sall, qui l’a inculpé pour “faux et usage de faux” et pour “diffusion de fausses nouvelles”. Interpellé vendredi suite à la publication d’un communiqué de son parti sur l’article du journal français “Le Monde” faisant état du financement de la campagne électorale d’opposants sénégalais par des fonds russes (informations démenties par le même journal), Oumar Sarr a obtenu que le Procureur de la République, Bassirou Guèye, laisse tomber l’infraction d’offense au chef de l’Etat. Mais tout porte à croire que ce répit est loin d’être une garantie suffisante qu’Oumar Sarr va bientôt retrouver les siens. Connu pour ses sorties au vitriol qui font souvent mouche contre Macky Sall et son régime, Oumar Sarr a semblet- il fait le faux pas de trop. En se faisant le réceptacle des allégations du journal “Le Monde”, allégations qui ont ensuite été dépouillées de toute leur substance par le même support, Oumar Sarr est tombé dans le précipice qui s’est longtemps refermé avant chacun de ses passages aux allures de tempête contre le pouvoir. Occasion ne pouvait donc être plus belle pour ferrer l’ex-conjoint de l’ancienne Première ministre Aminata Touré. Car, si jusqu’ici Oumar Sarr n’hésite jamais à cracher sa bile de façon retentissante contre le camp de son ex-épouse, il n’en fut pas de même, du moins jusqu’à vendredi dernier, dans la mouvance présidentielle. Il se susurre qu’au moment où Mimi Touré était aux affaires, il était presque gênant de “punir” son ex pour ses positions radicales contre Macky Sall et son régime. Avec le départ d’Aminata Touré du gouvernement, les coudées sont manifestement devenues plus franches pour répliquer à la hauteur de chaque attaque susceptible d’être menée par Oumar Sarr, comme c’est le cas depuis hier. Au Pds, on ne se fait pas d’illusion sur le fait que le coordonnateur de la famille politique d’Abdoulaye Wade est parti pour rester longtemps au frigo étant donné le caractère et les enjeux assez complexes du dossier dans lequel Oumar Sarr s’est englué. Puisque rien n’indique que l’instruction de son dossier va se terminer demain la veille

2 Comments

  1. Le vrai problème désormais, ce sont les juges qui violent la loi en arrêtant des citoyens sur ordre de MACKY.
    Samba Sall ou Bassirou Gueye ne jouent plus leur rôle et sont à la solde du pouvoir. Ce qui est très grave.
    Il ne faut s’étonner demain qu’un scandale éclabousse cette justice qui n’a de justice que de nom.

  2. On est tombe dans un vrai merdier.J espere que cela nous servira de leçon et que nous saurons dèsormais, donner plus considération à nos choix électoraux

Les commentaires sont fermés.