Niasse a violé l’article 20 du règlement intérieur de l’Assemblée…C’est un président-voleur

Le journaliste politologue Momar Seyni Ndiaye a déploré la décision rendue par le bureau de l’Assemblée nationale sur cla question du groupe parlementaire des « libéraux et démocrates ». Selon lui, en désignant Fada comme président du groupe parlementaire des Libéraux et démocrates, l’assemblée a tout simplement violé une disposition de son propre règlement intérieur, notamment l’article 20, mais aussi violé la culture des partis politiques au Sénégal et la culture parlementaire.
«Le Pds est lésé dans ses droits. Il n’appartient pas à l’Assemblée nationale de déterminer qui doit avoir un groupe parlementaire ou pas. Fada n’a pas la légitimité pour constituer un groupe parlementaire au nom du Pds. Cela est inadmissible. Cette situation est impensable et Modou Diagne Fada devrait même être très gêné de cette situation parce que lui-même a eu à bénéficier de ce qu’il dénonce aujourd’hui. Car, s’il est président du groupe parlementaire, c’est par la volonté de Me Abdoulaye Wade».
Et d’ajouter dans la foulée : « Je ne sais pas maintenant si l’opposition dispose des moyens d’inverser cette situation mais tout ce que je peux dire, c’est qu’elle aurait tort également de croiser les bras et de laisser le groupe dirigé par Modou Diagne Fada qui est un groupe illégitime prendre sa place à l’hémicycle. Mathématiquement, Modou Diagne Fada ne devrait même pas avoir les moyens de constituer un groupe parlementaire après que beaucoup de députés lui ont tourné le dos».