Ndékétéyo ! Abdou Abel Thiam avait raison sur la nationalité du « p’tit » Toubab, Karim Wade

La saisine par les avocats de Rimka des juridictions françaises et surtout la phrase de Me Ciré Clédor Ly (« c’est un secret de polichinelle, il (Karim) est aussi Français ») apporte de l’eau au moulin des contempteurs du fils de Wade qui lui nient toute possibilité de se présenter à la présidentielle à cause de cette double nationalité et nonobstant sa forclusion si le scrutin se tient en 2017. D’ailleurs Abou Abel Thiam l’actuel président du conseil de surveillance de l’Artp rappelle au bon souvenir des Sénégalais l’article qu’il avait fait en 2009. Il était alors porte-parole de Macky et venait révéler que Karim n’a eu la nationalité sénégalaise qu’en 2002 et qu’il n’avait pas pu voter en 2000 pour son père, car étant exclusivement français à l’époque. Les démentis avaient plu de partout du pouvoir. Maintenant les choses sont claires et donnent raison à l’ancien porte-parole de Macky Sall