Nafi Ngom parti…C’est « le parti avant la patrie » qui triomphe…

UN MOT POUR NAFI NGOM KEITA : REQUIEM POUR NOS « INSTITUTIONS FORTES »

Le régime de Macky, et Aliou Sall qui fait l’objet d’une enquête diligentée par l’OFNAC, et qui est fragilisé par les récentes révélations concernant le deal de 300 milliards dans lequel serait mêlé son frère signataire du décret qui lui a permis de s’arroger notre pétrole se comportent  en véritables prévaricateurs de nos ressources et en parfaits contre- modèles, concernant le respect de nos symboles nationaux!
Ils se croient intouchables, tous ces dealers qui se servent au grenier national, à cause de la force du décret de Macky, qui a oublié combien ce décret, à consommer avec  modération, a perdu son père Me Wade, et le perdra à coup sûr, malheureusement, lui, et sa suite y compris.
Il vient d’en abuser, encore une fois, pour chasser Nafi Ngom Keïta.

Hier, Macky buvait les paroles d’un Barack Obama théorisant que l’Afrique n’avait pas besoin d’hommes forts, mais d’Institutions fortes!
Que vaut désormais l’OFNAC, que les politiciens de l’APR ont chanté comme étant l’instrument créé spécialement pour eux, car Macky tenait à la bonne gouvernance, et tirerait toutes les conséquences concernant ses sicaires épinglés par l’OFNAC?
L’OFNAC les a bien épinglés, ces pilleurs de la République.

Mais entre temps, Moustapha Diop, alias « Khalé Khaliss » a envoyé paitre des Magistrats de la Cour des comptes. Il a été chaleureusement félicité par Macky lui-même, dernièrement d’ailleurs!

Et bien avant cela, les pédophiles, ivrognes et autres pilleurs de deniers publics qui se sont permis d’appeler la pauvre Nafi en pleine nuit pour la menacer, ont persisté à refuser de déposer leurs déclarations de  patrimoine, malgré la colère de Macky, dont tout le monde dit que c’est un feu de paille, qui s’éteint d’ailleurs plus vite qu’il ne s’allume, surtout si Maréme lui  jette un regard désapprobateur !
Alors devrions-nous être surpris qu’Oumar Youm, le DG du COUD et tous ceux qui sont cités dans le rapport de l’OFNAC démontrant le pillage systématique du COUD, épaulés par Maréme elle-même qui y figure en bonne place, obtiennent la tête de Nafi Ngom Keita?

La plus ville chose dans ce limogeage de Nafi, c’est que l’on veuille manipuler l’opinion, en laissant ignoblement sous entendre qu’elle aurait été épinglée par un rapport des RG !

Il y a de quoi en rire, surtout si nous savons que les inculpés de crimes et de corruption et emprisonnés pour cela ont été libérés par un Macky qui ne respecte aucune décision de justice.

En véhiculant ce mensonge éhonté, ses collaborateurs donnent la preuve flagrante qu’il a une appréciation sélective des décisions de justice, et surtout, plus grave encore, des rapports circonstanciés qui lui sont transmis, suivant que les faits qu’ils incriminent sont commis par des gens de son clan ou pas, auquel cas, ils sont extirpés automatiquement des griffes de la Justice, et élevés par là au rang de supers citoyens au dessus des lois de notre pays, en violation par Macky lui-même, le gardien de notre Constitution, de  la règle de notre égalité à tous, devant ces lois !

Mais celui qui cache les dossiers  de justice sous son auguste coude pour protéger des délinquants financiers  qui ont opportunément transhumé pouvait-il valablement faire condamner ses propres militants épinglés pour les mêmes faits, par l’OFNAC ?
Macky, du haut de sa stature de président de parti au service de sa famille d’abord, de ses parents ensuite, de ses militants après, a retenu toutes les leçons apprises de Barack Obama et son discours, sauf celle des institutions fortes, assurément.
C’est vrai que désormais et tant qu’il dirigera notre pauvre pays, avec Maréme et sa famille, sa devise restera « le parti avant la patrie »!

Cissé Kane NDAO

Président A.DE.R

1 Comment

  1. Ma seule interrogation c’est comment des sénégalais peuvent en être surpris. Je n’arrive toujours pas à comprendre comment un homme intelligent pouvait ne pas comprendre en 2012, que Macky ne ferait que de pareils. Et le pire est à venir. Toute personne qui ne l’avait pas compris dés la légion d’honneur de Macky de 2008 ne peut qu’être placé parmi ceux qui manquent de visibilité.
    Macky Sall est installé au pouvoir pour détruire la liberté que Wade avait offerte, pour faire regretter au Sénégal, et pire à l’Afrique, d’avoir oser se libérer du joug de l’Occident. Même si Macky Sall restait 70 ans à la tête de ce pays, c’est cette ligne qu’on le verra suivre.

Les commentaires sont fermés.