Nafi Ngom Keita pointe du doigt!

Les secteurs de l’éducation, de la santé , des impôts, de l’emploi, des collectivités, des transports terrestres et marchés publics on été ciblé par la l’Office National de lutte contre la fraude et la concussion (OFNAC). La bande à Nafi Ngom Keita aurait détecté des indices d’infraction synonyme de corruption, à la concussion, au détournement de deniers publics, à l’escroquerie, à l’association de malfaiteurs, à des violations du code de impôts sur leur rapport rendu hier.

Pour ce premier rapport, l’OFNAC souligne avoir reçu durant la période 2014-2015, 320 plaintes et dénonciations, ce qui certifie, les populations se plaignent de l’injustice et l’abus de certaines structures.

  1. Dans le milieu de la santé, L’hôpital Dantec est accusé d’orienter les malades vers une structure privée.
  2. Le Mouvement du 23 juin M23  soupçonne l’existence d’arriérés de paiement de 80 milliards de Cfa dus au Trésor public par le Groupe SN La Poste, ce qui laisse comprendre des faux et usages de faux.
  3. Les accidents de la route ne devraient surprendre personne si des permis de conduire sont obtenus en un jour pour 150 mille à Louga,ce délit de concussion a été signalé par un anonyme.
  4. L’université n’a pas été en reste , une enquête a été ouverte sur la gestion du COUD( centres des oeuvres universitaires de Dakar), à la suit d’une dénonciation d’anomalies dans la gestion. Beaucoup de zones d’ombres ont été détectées : « ces pratiques éloignent le Coud de sa vocation fondamentale qui est d’assurer une gestion des oeuvres sociales » regrette Nafi Nngom Keita…