Moustapha Diakhaté somme Aïda mbodj : « Elle doit rembourser tous les avantages indus qu’elle a touchés »

Moustapha Diakhaté soutient que Aïda Mbdodj n’a pas été démise de ses fonctions de président du Conseil départemental de Bambèye par le ministre Abdoulaye Diouf Sarr, mais que c’est plutôt la loi organique qui a annulé ce mandat. Selon Diakhaté, dans la hiérarchie des normes, la loi organique vient après la Constitution et par conséquent, le code des collectivités locales est en dessous de la loi organique de 1996 dont la disposition a déchu Aïda Mbodj de son poste de présidente du Conseil départemental de Bambèye. «Dura lex sed lex», affirme Moustapha Diakhaté qui ne voit aucun dessein politicien dans cette affaire. Abdoulaye Diouf Sarr n’a encore pris aucun acte pour qu’il soit attaqué devant la Cour suprême. Elle ne doit s’en prendre qu’à elle-même. C’est elle même qui doit rembourser les avantages indus qu’elle a touchés », clame le président du groupe Bby d’un ton humoristique.

1 Comment

  1. CE FARFELU ET MESQUIN DE MOUSTAPHA DIAKHASSE PENSE QUE LEUR POUVOIR EST ETERNEL.IL EST ARROGANT INSOLANT MESQUIN ET INSULTE TOUT LE MONDE.IL FAIT TOUJOUR L EXTREMISTE COMME C EST LE CAS AVEC AMSATOU SOW SIDIBE.A CHAQUE FOIS QU IL OUVRE SA GUEULE C EST POUR DEMANDER QU ON CHATIE QU ON EMPRISONNE QU ON HUMILIE UNE PERSONNE.LE JOUR DE LEUR CHUTE EST IMMINENT ET ILS PAYETONT TOUT LE MAL QU ILS SONT ENTRAIN DE FAIRE AVEC LEUR ADMINISTRATION ET JUSTICE QU ILS MANIPULENT LOUR DETRUIRE D HONNETES PERSONNES.CHERE AIDA DU COURAGE.5

Les commentaires sont fermés.