Moustapha Diakhaté, président du groupe parlementaire Benno Bokk Yaakar : «Je suis satisfait même s’il faut reconnaitre…»

« Je crois qu’il est très tôt pour faire le point sur le passage du Gouvernement à l’Assemblée nationale puisque cela n’a pas duré. Néanmoins, je crois que c’était une grande occasion pour le Gouvernement de rendre compte à la représentation nationale au moins une fois par mois. Je crois que c’est quelque chose de bien dans la mesure où cela permet un dialogue entre l’Exécutif et le Législatif. Mais aussi un dialogue entre la majorité et l’opposition. Car, ce que nous avons fait jusqu’à présent résulte du protocole que nous avons rédigé, le président du groupe des Libéraux et démocrates, les non-inscrits et moi-même. D’une manière générale, les questions des députés portent sur des enjeux nationaux et sur l’actualité récente. A ce niveau, personnellement, je dirais que je suis satisfait même s’il faut reconnaitre qu’il est toujours possible d’améliorer le format de cet exercice allant dans le sens de réduire sa périodicité à deux passages le mois. Cela permettra à la représentation nationale de pouvoir poser des questions sur les actualités les plus récentes. L’autre aspect qu’il faut aussi améliorer de mon point de vue est de permettre au gouvernement de disposer du questionnaire, au moins vingt-quatre heures avant son passage. Cela va permettre d’améliorer la qualité des réponses. Évidemment, le format actuel est celui que nous avons pris de la France mais je crois qu’il est possible de l’améliorer en donnant au Gouvernement le questionnaire d’avance pour lui permettre de donner les réponses percutantes à la fois orales et peut être écrites. Ce qui permettra à l’Assemblée nationale d’archiver. »