Moustapha Diakhaté devient une des « sales » bouches de l’APR…Aux antipodes du « Kersa », du « Sutura » et du « Orma »

HONORABLE DEPUTE MOUSTAPHA DIAKHATE, REVENEZ SUR TERRE !
Honorable député depuis quelque temps vous avez mis les bouchées double quant à vos infinies et fracassantes sorties médiatiques. Vous tirez sur tout ce qui bouge pour ne pas ménager l’opposition politique sénégalaise. Vous êtes certes dans votre rôle mais ce sont vos écarts de langage aux antipodes de nos valeurs telles que le « kersa », le « soutoura »ou le « orma »qui posent problème en réalité.
Et pour cause ; comment honorable député avez-vous pu avoir l’inélégance (certainement vous étiez énervé), d’accuser votre collègue Imam Mbaye NIANG d’être un membre non armé de la redoutable organisation terroriste « BOKKO HARAM » ? C’était à l’occasion de l’émission « FARAM FACCE »qu’animait le formidable et téméraire Pape Ngagne Ndiaye à la TFM le mercredi 2 Mars dernier. Acculé et bombardé de questions, vous avez fini par être mal en point et avez lâché la bombe de trop. Mais bon sang « BOKKO HARAM »perpètre des attentats partout où cela lui est possible et terrorise la plus grande puissance d’Afrique ainsi que les pays occidentaux les plus riches du Monde. BOKKO HARAM a enlevé plus de 200 lycéennes, rasé des mosquées et lieux de culte, attaqué des églises et mis en en cendre des marchés et autres lieux publics. A cette peste là, Honorable, vous avez osé affirmer sans gène qu’Imam Mbaye Niang appartient rien que pour défendre l’indéfendable ? Défendre l’indéfendable en démocratie, c’est assimilable à du terrorisme venant surtout d’un député du Peuple sénégalais qui vous a investi de votre statut. En ayant insulté l’Honorable député Mbaye Niang, vous avez insulté en même temps le Peuple que vous accusez ouvertement d’avoir envoyé un « Djihadiste » membre de « BOKO HARAM »à l’hémicycle. Revenez sur terre Honorable député ! Vous auriez pu mesurer vos propos et maitriser votre passion si au cours de l’émission vous aviez pensé une seule fois au ministre Mame Mbaye Niang. Je ne saurais trop m’épancher sur ce que représente celui que vous avez « agressé »aux yeux de votre ami et compagnon de Ministre. C’est là où je parlais au début de mon propos des Valeurs sénégalaises de « kersa » de « sutura » et de « orma »qui auraient dû vous pousser à la retenue.
Enfin Honorable, en tant que citoyen, j’exige de vous que vous présentiez vos excuses au Peuple sénégalais pour votre excès de zèle qui vous a conduit à cette bourde de trop. Par vos écarts, c’est le Peuple que vous offensez tous les jours à travers votre allergie manifeste au dialogue dans la sérénité et à la démocratie. Vous avez déçu les Sénégalais M. le Président de groupe parlementaire. Votre incompétence à faire émerger ce pays ne doit surtout pas être mêlée à votre arrogance injustifiée quoi que ce puisse être le règne des « petites gens »depuis le 25 mars 2012 pour paraphraser un de mes valeureux professeurs .Vous voulez faire triompher le « oui »au profit du « NON »qui s’annonce massif le 20 mars prochain malgré vos réformes impopulaires, lugubres et inopportunes pour les Sénégalais. Faites profil bas et retournez à nos valeurs car le « WAX WAXEET »encore béni par l’irrespectueux Youssou Touré ,le contre-modèle qu’aucun élève n’écoutera plus, sera lourdement sanctionné et pour de bon .Les enseignants, les travailleurs des collectivités locales, les agents du secteur de la santé, les juristes et travailleurs de la justice, les élèves, les étudiants, les paysans, les ambulants, les transporteurs, les chefs religieux et coutumiers, tous sont prêts à vous infliger une cinglante gifle par un « NON » massif qui sonnera le glas de la fin du « WAX WAXET » au Sénégal. Arrêtez surtout de tromper nos braves femmes, mères et sœurs dont vous ne cessez depuis quelque temps d’acheter les consciences à travers le Ministre Moustapha DIOP qui avait éconduit et rabroué des Magistrats de la Cour des Comptes dans un passé récent. Et comme promu pour cette « prouesse » ,il est devenu subitement un distributeur automatique de billets de banque, argent du contribuable surement .Chères bonnes dames, mères, sœurs, tantes, prenez vos billets et allez voter « NON »à la honte, « NON »à la forfaiture et « NON » à ce simulacre de referendum, cette mascarade insensée.
VIVE LE SENEGAL
NON A L’ETAT FANTOME.
Mamadou Biguine Gueye.
Responsable du Grand Parti « Suxali Senegal »
FATICK.