Moustapha Diakhaté devient raisonnable…Il demande la libération de Karim Wade si la traque devait…

Le chef du groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar est en phase avec le professeur Amsatou Sow Sidibé concernant l’affaire Karim Wade. Pour Moustapha Diakhaté, « si la traque des biens mal acquis doit se limiter à Karim Wade vaut mieux le libérer ». Il a tenu ces propos lors de l’émission Faram Faccé. Et Moustapha Diakhaté de rappeler que la traque ne doit pas être uniquement pour l’ancien ministre d’Etat. Pour lui, si la traque se limitait au fils de l’ancien chef d’Etat Abdoulaye Wade, le régime devra présenter « des excuses au peuple sénégalais ».

Par ailleurs, il a réitéré son engagement pour la continuité de la traque en affirmant : « J’ai signé deux pétitions. La première pour qu’il ait une suite dans la traque des biens mal acquis et la deuxième pour qu’on ne gracie jamais un personne condamnée pour délit d’enrichissement illicite ».

2 Comments

  1. Dixit Karim M WADE:
    Jamais dans l’histoire du Sénégal, un homme public n’a reçu, autant de coups, de propos diffamatoires et outrageants. Systématiquement, je suis l’objet de graves accusations, de profondes détestations, d’attaques hallucinantes de la part de ceux qui nous connaissent à peine ou pas du tout.
    Impitoyablement, je suis sanctionné sans être entendu, jugé dans des procès sans défense, « condamné » sans recours possible. De ma présomption d’innocence, on s’en passe automatiquement. On me prête beaucoup trop ! Qu’on perde un marché public, une position, une faveur, un privilège, un titre, une fonction, aussitôt l’on me rend responsable. Qu’un ministre soit limogé, il prétend que son départ est la conséquence immédiate de son refus d’un prétendu projet de « dévolution monarchique du pouvoir ». Lorsqu’il pleut un peu trop à Dakar, je suis indexé ; lorsque le vent emporte le toit d’une maison à Pikine, je suis pointé du doigt ; lorsqu’un train déraille à Thiès, j’y suis pour quelque chose ; lorsqu’un accident survient sur la route, je suis vilipendé.
    Conformément à nos valeurs sénégalaises, je leur accorde mon pardon.

  2. Ils sont tous entrain de préparer le terrain à Macky Sall. Macky cherche comment s’en tirer, mais il y a la meute de fanatisés à prendre en compte. Ils ont trop chauffer leurs fanatisés de mensonges éhontés, depuis des années, ils sont devenus dangereux, même pour eux. J’ai toujours rappelé que Gandhi avait été assassiné par son disciple. Il est courant qu’on perde le contrôle de quelqu’un qu’on a fanatisé.
    Et pourtant si ces fanatisés n’étaient pas fanatisés, ce serait facile pour eux de comprendre. « Si la traque ne s’arrête qu’à Karim, mieux vaut le libérer ». Pour la logique de ces gens, la non poursuite de la traque est une condition suffisante pour libérer Karim. Est ce dire que ce que le système d’abêtissement des sénégalais, qui sévit depuis 4 ans, va alors disparaître comme par enchantement ? Les 700 milliards volés, les 117, les 68, les 130 milliards, abracadabra, disparus, Macky Sall le grand homme, aurait trouvé (oh ! quel retard)que pour le bien du Sénégal, la « justice » doit cesser, parce qu’elle n’a pas fait plus que Karim comme victime ? L’argumentaire est simplement ridicule, mais pas au milieu de fanatisés. Moi, je continue de répéter que c’est trop tard. Il y a des mensonges qu’on sème et qu’on peut rectifier, mais il y en que ne peuvent rectifier que vos suivants. Et c’est la situation que vit Macky Sall.
    Depuis le début, je n’ai eu de cesse de rappeler qu’Allah porte le nom d’Al Haqq. C’est dire que la Vérité, c’est Lui. Le mensonge est une tentative de combat contre Lui. Il n’y aura jamais de victoire. Jamais les mensonges que le pouvoir de Macky déroule depuis 4 ans ne prospéreront. Dans un pays qui se dit à 95% musulmans, ce devrait pourtant être facile à comprendre.

Les commentaires sont fermés.