Mor Ngom : « La volonté de Macky ne peut pas s’appliquer au dessus des lois…Il est le gardien de la… »

Réaction sur la déclaration du président de la République

Mor Ngom : D’abord je félicite mais aussi appelle les uns et les autres à plus de retenue et plus de réserve. Il faut savoir que quelle que soit la situation, les sénégalais avaient élu le président Macky Sall pour 7 ans. Ensuite, les réformes auxquelles il veut que cette Constitution puisse être soumise, l’essentiel n’est pas l’applicabilité des réformes sur son mandat de 7 ans. Aujourd’hui, il a 15 points qu’il avait soumis à l’appréciation du président de l’Assemblée nationale, mais aussi à l’appréciation du Conseil Constitutionnel. Ce Conseil constitutionnel lui a signifié clairement que la réduction du mandat qu’il a souhaitée, ne pouvait pas s’appliquer et qu’il devait continuer son mandat pour une durée de 7 ans. A part ça, l’ensemble des autres points restent acceptables et seront soumis au référendum prévu le 20 mars prochain. Je voudrais alors attirer l’attention des uns et des autres et appeler les sénégalais à la raison car pour moi, ce qui compte actuellement c’est de construire ce pays à travers le PSE que le président Macky Sall a mis en place, construire le pays avec le PUDC, mais aussi de construire ce pays par la synergie que nous pouvons constituer par l’entreprise de tous les sénégalais où qu’ils soient pour que le Sénégal puisse se mettre sur les rampes de l’émergence.

Non respect de la promesse de la réduction du mandat : Une trahison envers le peuple sénégalais

Non ce n’est pas une trahison, loin de là. Je crois que le président Macky Sall a fait tout ce qu’il avait à faire. Tout le monde le sait, car il l’a déclaré partout, il a souhaité maintenir sa position de réduire son mandat allant même jusqu’à dire que les élections seront organisées en 2017. Maintenant, ça c’est sa volonté, mais cette volonté ne peut pas s’appliquer outre mesure en dehors du respect des institutions du pays. L’une de ces institutions est le Conseil Constitutionnel qui vient de donner sa décision et le président doit se conformer à cette décision. Le président est le gardien de la Constitution, alors il est tenu de respecter cette décision.

Utilité du référendum

Il y a 15 points de réforme constitutionnelle qui seront soumis au vote et le peuple décidera des changements qui seront apportés dans la charte. A part la réduction du mandat tous les autres points aussi importants les uns que les autres seront soumis à l’appréciation des sénégalais.