Mor Ngom défend Macky et attaque sévèrement Aïda Mbodj…Il lui rappelle ses insultes envers Wade

Le ministre-conseiller du président de la République et maire de Ndagalma, Mor Ngom a rejeté les accusations des libéraux contre Macky Sall qui serait derrière Modou Diagne Fada…Mais il a cité Aïda Mbodj comme étant le meilleur exemple de la transhumance en rappelant au passage le surnom de fantomas donné à Wade par Aïda Mbodj : «

« C’est Madame Mbodji Aïda qui se permet de dire que c’est le Président Macky Sall qui est derrière tout ceci. Nos mémoires ne sont pas si courtes que ça, et nous ne sommes pas amnésiques. Aïda Mbodji a été l’unique femme politique du département de Bambey à dire haut et fort que ce que le Président Macky Sall a réalisé à Bambey jamais un Président de la république, jamais un autre gouvernement, ne l’a réalisé. Si maintenant cette même Aïda Mbodji veut utiliser ses scènes médiatico-politiques pour se faire un nom, elle perd son temps. Aïda Mbodji perd son temps parce que si Fantômas est rentré dans la mémoire collective des sénégalais en termes de dénonciation politique, c’est bien elle qui nous l’a appris. Si aujourd’hui on veut voir un exemple de transhumance, c’est chez Aïda Mbodji qu’on peut facilement le trouver. Donc, elle a autre chose à faire que de s’acharner sur le Président Macky Sall. D’ailleurs, je ne comprends pas son acharnement. Aïda Mbodji a un problème politique à l’intérieur même du Pds, elle n’a qu’à le régler. Mais cela ne concerne ni le Président Macky Sall encore moins nous autres responsables de l’Apr. Nous n’avons même pas le temps de nous préoccuper des problèmes internes du Pds. Ce qui nous intéresse et intéresse le Président Macky Sall, c’est de rassembler de la manière la plus juste, équitable et efficiente le Bennoo Bokk Yaakaar. Le Président Macky Sall n’a pas le temps de s’immiscer dans les affaires du Pds a déjà fini d’exister. » a-t-il dit dans un entretienb avec nos confrères de seneweb

1 Comment

  1. Mor Ngom rappelle plutôt à Mickey Sall ce qu’il doit à Me Wade.
    Aïda Mbodj était au PS et l’avait comme adversaire donc ses quolibets n’étaient rien d’autre que des propos politique.
    Par contre le meilleur exemple de la transhumance est ton Mickey Sall qui doit tout à Wade et s’allie avec son pire adversaire le PS et ses acolytes pour le combattre.

Les commentaires sont fermés.