Monseigneur Pape Diop et « son » Bokk Gis Gis campent sur leur position : tout sauf le dialogue National

La Convergence démocratique Bokk  Gis  Gis campe toujours sur sa position. Près d’une semaine après le lancement du dialogue national par le président de la République, la formation dirigée par l’ancien président du Senat Pape Diop qui avait boycotté la cérémonie officielle n’est toujours pas prête pour prendre le train en marche comme l’a invité le ministre d’État et président d’honneur du Pit, Amath Dansokho. «Nous restons très fort sur nos convictions de départ que de prendre part à un dialogue qui s’est tenu dans la précipitation» a soutenu son administrateur, Abdoulaye Seck. Soulignant que “nous sommes un parti de dialogue de part notre appellation », l’administration de Bokk Gis Gis a toutefois assuré que son parti participera à cette rencontre si et seulement si le pouvoir accepte de respecter les préalables pour un dialogue sincère qui aura un impact sur les besoins des Sénégalais.

« Le dialogue devait intervenir un peu plus tôt bien avant le référendum, l’Acte trois de la décentralisation et le Plan Sénégal émergent mais ce n’est pas le cas, quoique l’opposition ait son mot à dire du fait qu’il s’agit des politiques qui transcendent cette génération », déplore Abdoulaye Seck pour qui l’issue de cette rencontre a conforté Bokk Gis Gis dans sa position de boycott.