Le président de l’Association des consommateurs du Sénégal (Ascosen), Momar Ndao, qui vient d’être blanchi par la Cour d’appel dans le procès de diffamation qui l’oppose à la Sonatel, a contre-attaqué. Dénonçant une tentative de bâillonnement, le président de l’association consumériste poursuit la Sonatel pour procédure abusive et dénonciation calomnieuse.
Condamné en première instance à payer à la Sonatel la somme de 5 millions de F Cfa en guise de dommages et intérêts dans l’affaire de la surtaxe sur les appels internationaux entrants au Sénégal, Momar Ndao vient de remporter le procès qui l’opposait à l’opérateur téléphonique. La semaine dernière, le patron de l’association consumériste a obtenu gain de cause devant la Cour d’appel de Dakar. Toutefois, cette affaire est loin de connaître son épilogue car le président de l’Ascosen est décidé à contrattaquer. Joint au téléphone, il se dit prêt à enclencher une procédure judiciaire par l’intermédiaire de son conseil Demba Ciré Bathily contre la Sonatel pour procédure abusive et dénonciation calomnieuse.