Modou Kara propose un Sénégal de paix avec Macky à la tête d’une union de tous les partis politiques

Et si le Sénégal était gouverné par un Gouvernement d’union nationale ? L’hypothèse est pour l’instant envisagée par Serigne Modou Kara Mbacké. Un Gouvernement d’union dans lequel propose-t-il, à Macky Sall de réunir toutes les bonnes volontés et gouverner en dépassant les clivages partisans pour pacifier l’espace politique et redresser le pays.
Face à la forte demande sociale qui se fait de plus en plus tenace, les difficultés économiques qui assaillent les Sénégalais, la guerre des tranchées entre Pouvoir et Opposition, c’est le moment ou jamais de faire un gouvernement d’union nationale. L’idée est théorisée par le marabout politicien Kara, qui en premier lieu sollicite la nomination d’un Guide spirituel au rang de 2ème personnalité de l’État chargée des Affaires religieuses. Et cela, suggère-t-il, dans le but de mieux accompagner le Chef de l’État qui est «profane» aux questions de spiritualité. Ce Gouvernement d’Union nationale qui serait issue à l’unanimité de toutes les parties concernées. D’abord, souligne le guide religieux, il reviendrait donc à chaque Khalife général de désigner parmi ses proches, une personne de son choix dont les aptitudes intellectuelles sont avérées notamment au sein des grandes organisations comme le Moustarchidine ou le Hizbut Tarqiya, où l’on peut trouver des personnes parfaitement aptes à assumer de tels postes de responsabilité. Au finish, l’équipe gouvernementale sera complétée par des politiciens et des techniciens. Ainsi, dit-il, il appartiendra au Chef de l’État de réunir une douzaine de sages d’entre 60 et 72 ans qui chacun, avec une parfaite maîtrise de son domaine et dans un secteur de développement bien défini. Ce groupe de superviseurs fera des tournées régulières et tiendrait des rencontres mensuelles avec chaque Département de l’État, se propose Kara. A son avis, de telles mesures faciliteraient sans nul doute le travail du Gouvernement et réduiraient certes les risques d’erreurs et d’errances.
Pas d’élection en 2017
Dès lors, si nous aboutissons à l’application de ces décisions, l’ambassadeur International pour la Paix soutient que le Sénégal pourrait sûrement se passer d’élection en 2017, dira-t-il, convaincu. Pour lui, cela permettrait certainement à notre économie de se porter mieux, et pour cause. « Si chaque responsable bénéficie du soutien sans faille de son équipe et de son département, le Gouvernement d’Union national ferait des résultats pouvant aller jusqu’à empêcher la tenue d’une élection inutile et coûteuse. Ainsi quand nous arriverons aux prochaines échéances présidentielles, Macky Sall et toutes les autres bonnes volontés nous soutiendront, car d’ici quatre années, le succès de notre Parti sera effectif», se targue-t-il.
Rewmi

1 Comment

  1. Monsieur Kara comme il convient de l’appeler ici ne pèse plus l’ampleur des dégâts qu’à causer Macky-drianké ou mieux ; maintenant qu’il est dans le cercle du ROI, il fait semblant de l’ignorer.
    Macky a détruit nos valeurs intrinsèques qui ont jusqu’ici fait du Sénégal un pays tranquille d’éthique. Ce tocard qui a fini de montrer ses limites semble avoir comme arme de survie le mensonge, la traitrise, le manque de reconnaissance, l’épreuve de force, l’intimidation…
    Quand à vous Monsieur Kara le peuple conscient bref les talibés convaincus qui malgré leur acte d’allégeance ne croient qu’en Serigne Touba savent reconnaitre ceux qui leur montre la voie susceptible de les conduire vers les grâces de KHADIMOU RASSOUL et ceux qui font tout pour leur vendre leur propre image et vous en êtes un. Vos discours contradictoires qui passe de: » Karaye Karim » à  » ambassadeur itinérant » en est une illustration, dès lors saches qu’en tant que mouride prêt à donner ma vie pour S.Touba, je n’accepterai jamais que l’on joue de moi ou qu’on utilise notre cher guide à des fins personnelles.
    Vous êtes libre de faire vos choix mais nous vous demandons seulement d’être cohérent dans vos choix ne ce reste que pour le respect que vous devez à nous les talibés.
    Je vous ai appelé Monsieur pour vous répondre dans le champs où vous vous trouvez et j’en suis pourtant désolé car j’aimerai vous voir dans un autre champs que vous portiez pourtant bien et qui vous avez valu beaucoup d’estime.
    Vous êtes entrain de soutenir quelqu’un d’indéfendable et je pense qu’il est même trop tard pour ce vaurien de corriger ses bassesses.
    Talibément votre.

Les commentaires sont fermés.