Mimi Touré va réclamer 500 millions à Habré…Elle fait une contre-procédure

Aminata Touré se pose des questions sur la manière dont la plainte d’Hissène Habré la concernant est diligentée. Déclarée irrecevable par le tribunal correctionnel de Dakar, la plainte a vite été enrôlée par la Cour d’appel de Dakar. « Je sais qu’un appel correctionnel, cela prend au moins un an pour être enrôlé. Que l’affaire ait été enrôlée, dans un délai de quatre à cinq mois, au regard de la personnalité de Mimi Touré, cela me pose problème. J’ai des dossiers d’appel qui sont là, depuis plus d’un an et demi voire deux ans, et qui ne sont pas encore enrôlés », note Me Djiby Diallo, avocat de Mimi Touré dans un entretien avec « Enquête ».

« Ma cliente n’a pas de problème. Elle n’a commis aucune faute. Elle est blanche comme neige. Donc, il ne s’agit pas de la tirer d’affaire. Ce n’est pas une affaire judiciaire, mais pour détruire une personne. Au lieu d’aller plaider pour défendre leur client devant les Chambres africaines extraordinaires, les avocats de Hissène Habré vont devant les juridictions ordinaires pour attaquer des ministres de la République, des journalistes… C’est inadmissible. Ils n’ont pas fait ce qu’ils devaient faire, mais ils ont choisi de boycotter là où ils devaient lutter (…) Ils n’ont qu’à s’attaquer à Human Right Watch. Le Sénégal est un État de droit et avait donné à Hissène Habré l’occasion de justifier son innocence. Ils ont voulu empêcher ce procès en formulant une citation directe », déclare l’avocat de l’ancien ministre de la Justice.

Mimi Touré compte ainsi contre-attaquer. Elle a instruit son avocat de faire les diligences nécessaires. « Je vais faire une action récursoire. C’est lorsque vous êtes attaqués. Vous faites une contre-procédure pour demander des dommages et intérêts. Elle peut se faire par une demande reconventionnelle. On peut également faire une plainte par voie d’action. Il faut que Habré sache que les actes que posent ses avocats peuvent se retourner contre lui, car il est le seul responsable, puisqu’ils ont son mandat », déclare l’avocat. Mimi Touré compte ainsi demander à Hissène Habré 500 millions F CFA en guise de dommages et intérêts pour « procédure abusive ».

1 Comment

  1. Diversion. Elle abandonne le devoir de ne répondre qu’à une haute cour de justice pour transformer ce pour quoi elle devait répondre à cette cour en procédure diffamatoire.

Les commentaires sont fermés.