Mimi Touré, une Grande dame…Elle casque plus 300.000 FCFA pour l’électricité de…

Mimi Touré au chevet de l’école de primaire El Hadji Seck Faye de Kaolack. Cet établissement scolaire n’avait, en effet, plus d’électricité depuis le mois de décembre 2015. Car, faute d’avoir payé un cumul de cinq factures d’électricité, le courant de l’école a été coupé par la Senelec. L’ardoise s’élevant à un total de 310 700 francs Cfa. Informée de la situation, tout récemment, Mimi qui a fait ses études primaires dans cette école, a dare-dare dépêché sur place un de ses collaborateurs. Ce dernier s’est présenté à l’école avec le montant réclamé par la Senelec et s’est acquitté de la dette. Ainsi, le courant a-t-il été rétabli cette semaine dans cette école qui compte 804 élèves pour 11 enseignants.