Mimi Touré passe à Rufisque…Elle laisse derrière elle un APR dans le chaos : La guerre des responsables fait rage

La visite effectuée par l’ancien Premier ministre, Mimi Touré, à Sangalkam, dans le département de Rufisque, a ravivé la flamme de la guerre que se mènent les anti et pro Omar Guèye dans la localité. Les partisans du ministre Omar Guèye qui n’ont pas différé leur réponse à Ousseynou Diallo, lui ont apporté la réplique en le qualifiant de « responsable aux ambitions trop démesurées par rapport à son poids politique ». En colère contre celui qui défie le ministre Omar Guèye, Demba Diallo l’a taxé de responsable sans base qui ne travaille pas pour l’intérêt du parti. « Tout le monde sait qu’à Rufisque, le premier leader de l’Apr est le ministre Omar Guèye. Pourquoi le contester si on n’est pas atteint de cécité politique », laisse entre Demba Diallo.
En avocat défenseur du ministre, il l’invite, toutefois, à multiplier les contacts entre les responsables du parti et à rencontrer plus souvent les militants. Demba Diallo se s’en arrête pas là, il lance un vibrant appel à tous les « apéristes » du département de se donner la main pour une victoire du Président Macky Sall à la prochaine présidentielle. Il faut dire qu’à Rufisque, les hostilités entre camps adverses de la formation politique au pouvoir n’ont pas commencé avec la visite de Mimi Touré dans la zone. En effet, depuis que l’ancien poulain d’Idrissa Seck à Sangalkam et dans le département de Rufisque a officialisé son appartenance à l’Apr, il essuie la contestation d’Ousseynou Diallo qui se présente comme un membre fondateur du parti.
Le conflit entre les deux personnalités finira par se transformer en guerre ouverte à la veille des dernières élections locales. Se regardant en chiens de faïence pendant des mois, une initiative des bonnes volontés viendra à bout de cette guéguerre en rapprochant le ministre Omar Guèye et Ousseynou Diallo. Mais un tel rapprochement ne sera que de courte durée. Pire, le différend entre les deux hommes atteindra son paroxysme avec la descente de Mimi Touré à Sangalkam. À l’occasion d’un meeting organisé par des ressortissants du Saloum dans le département, Ousseynou Diallo s’est proclamé leader à la place du ministre. En tout cas, les partisans de ce dernier qui ne comptent pas l’entendre de cette oreille sont montés au créneau pour tirer à boulets rouges sur Ousseynou. Demba Diallo qui dirige le camp de la riposte ne s’est pas limité à dégainer à l’encontre d’Ousseynou Diallo. Il a aussi tenu à donner la preuve qu’il n’est pas un politicien d’intérêt. « Je n’ai jamais demandé quoi que ce soit à Macky Sall ou au parti encore moins à une quelconque autre personnalité du régime. Je me contente de massifier le parti pour les prochaines élections en aidant les individus qui sont désireux et qui n’ont pas de cartes d’identité et d’électeur à l’avoir. Je fais régulièrement du porte-à- porte pour révéler aux gens les réalisations du régime qui leur sont inconnues, les projets de Macky Sall et de son gouvernement pour les rassurer et les inviter à voter pour nous lors des prochaines élections présidentielles. Je n’ai pas d’autre préoccupation en politique que de servir les intérêts du parti », clame Demba Diallo. Par ailleurs, il souligne qu’il est en phase avec le Président Macky Sall dans sa lutte contre le terrorisme et l’interdiction du port du voile intégral.
Rewmi