Mimi Touré : « La CREI continue son travail même si Karim sort »

L’ancien Premier ministre n’est pas du même avis que ceux qui pensent que l’élargissement de Karim Wade va mettre fin à la traque des biens mal acquis. Selon elle, elle va se poursuivre, parce que c’est un acquis fondamental du régime de Macky Sall. « Il n’y a aucune raison que la traque des biens mal acquis s’arrête », a affirmé l’ancien Garde des Sceaux. En ce qui concerne la libération de Karim Wade, elle rappelle que c’est du ressort du chef de l’Etat. « Il a constitutionnellement le droit de grâce. Il l’accorde, chaque année, à des milliers d’incarcérés. Je précise que les faits reprochés sont avérés. Il est important de le savoir. L’amnistie efface les faits. Le procès de Karim Wade a été un procès équitable. Il a purgé la moitié de sa peine. Donc, la possibilité de grâce s’ouvre », explique Mme Touré. Elle était, hier, l’invitée d’honneur de la célébration du 17e anniversaire de l’Alliance des forces du progrès de Moustapha Niasse.

1 Comment

Les commentaires sont fermés.