Mimi Touré et la justice se dérobent à cause d’un vrai FAUX document…

COMMUNIQUE DE PRESSE DES AVOCATS DU  PRESIDENT HABRE

Affaire du Faux de Mme Aminata TOURE :
« D’une prétendue diligence particulière à une erreur bien singulière »

Ce lundi 18 Avril 2016, conformément à la citation à comparaitre qui avait été régulièrement envoyée aux avocats de Monsieur Hissein HABRE  et dont copie est jointe à ce communiqué, les avocats du Président Hissein Habré se sont donc rendus à l’audience et force a été de constater que le Parquet Général n’avait pas enrôlé l’affaire.

En même temps, l’avocat de la prévenue a laissé entendre qu’il n’avait pas reçu de citation à comparaitre. Après avoir communiqué à plusieurs reprises  sur cette convocation, et, annoncé à l’opinion que sa cliente n’y répondra pas!

Après la soi-disant diligence particulière dans la programmation de l’enrôlement, voici une erreur ou un oubli bien singulier. Un oubli, une erreur du Parquet pour crever la bulle médiatique autour de cette affaire, ou bien, une volonté de voir traiter l’affaire par une autre chambre.

On en saura davantage dans quelques jours, lors des nouvelles assignations à comparaître si l’Affaire sera enrôlée devant la même chambre.

Le pied de nez de Mme Aminata Touré à la Justice sénégalaise continue pour étouffer le scandale du Faux et usage de faux.
Les Avocats.

1 Comment

  1. Si Mimi n’avait rien à se reprocher, elle ne devait avoir rien à craindre. Nous avons vu, ici au Sénégal, des immunisés de juridiction lever cette immunité pour répondre à la justice. Parce qu’il n’avaient rien à se reprocher.
    C’est mieux que de se cacher derrière un privilège de juridiction, en parlant de haute cour de justice. Elle semble être la seule sénégalaise à ne devoir répondre que devant la haute cour de justice.
    La prochaine CREI se penchera sur l’aspect enrichissement illicite de cette cour de Habré. Et cette CREI là n’aura d’injonctions à recevoir de personne.

Les commentaires sont fermés.