Mimi Touré est formelle : « L’APR est majoritaire au Sénégal avec le contrôle de 517 communes sur 547 »

Convaincue de la majorité de l’Alliance pour la République (Apr) au niveau national, l’ancienne Première ministre Aminata Touré a appelé ce week-end ses camarades de parti à se consacrer au travail. Pour la réélection de leur leader Macky Sall.
« L’Alliance pour la République (Apr) est le parti le plus représentatif du Landerneau politique sénégalais. » L’affirmation est d’Aminata Touré. Selon l’ancienne première ministre, « le parti présidentiel contrôle 517 collectivités locales sur les 547 communes que compte le pays. « Personne ne saurait douter de notre majorité au niveau du pays », soutient la candidate déchue à la mairie de la commune de Grand Yoff lors des dernières élections locales.
Mimi Touré appelle ainsi ses camarades de parti à savoir raison garder sur certaines questions politisées sur la place publique. « On ne peut pas empêcher les spéculations et bruits, mais on ne devra pas y participer. Laissons-les baratiner et travaillons pour la réussite des projets du chef de l’Etat », souligne-t-elle non sans ajouter : « Les baratins ne doivent pas être notre fort car la population ne nous attend pas sur ce champ-là. »
L’envoyée spéciale du chef de l’Etat prenait part à un meeting organisé ce samedi à Pikine par Aïda Sougou Ly, première adjointe au maire de la commune de Pikine Ouest et par ailleurs vice-présidente du Conseil économique, social et environnemental (Cese). De l’avis d’Aminata Touré, l’urgence pour leur formation politique est de rendre visibles les réalisations du gouvernement dans tous les secteurs. Mais aussi d’avoir la culture de la transparence.
« Soyons transparents. Tout le monde sait que Pikine a beaucoup bénéficié du programme des bourses familiales. Vous les maires de communes, soyez transparents dans la distribution de ces bourses car c’est par vous que la sélection des ayants droit commence », conseille-t-elle après avoir invité ses camarades de parti à cultiver outre la transparence, l’équité et la solidarité. « Soyez unis et mettez le responsable le plus majoritaire à la tête. Arrêtons les divergences pour aller de l’avant », a-t-elle suggéré.
Pour sa part, le ministre Mor Ngom a fait le bilan du chef de l’Etat en trois ans d’exercice du pouvoir. Selon le maire de Ndagalma, « en 2 ans, Macky Sall a réalisé plus de 50 km de routes en plus de l’autoroute « Ila Touba » longue de plus de 100 km ». Sur le plan énergétique, le ministre conseiller a confié que le régime de la deuxième alternance a, en moins de trois ans, ramené les coupures électriques à 125 h, loin des 1250 heures enregistrées sous le régime d’Abdoulaye Wade.