Menaces contre Omar Sarr et Decroix…Le Pds snobe Idy et poursuit le dialogue

Le Parti démocratique sénégalais (Pds) est résolument décidé à poursuivre le dialogue national lancé par le chef de l’Etat, en dépit des menaces de sanction brandies par Idrissa Seck, pour rupture de pacte de confiance. De l’avis de son porte-parole qui s’est exprimé en marge de la réunion du Comité directeur hier, vendredi 10 juin, la priorité que s’est fixée le Pds, c’est de faire en sorte de lever l’épée de Damoclès qui pèse sur tous ses responsables politiques. Babacar Gaye a par conséquent invité Idrissa Seck à se solidariser ou à leur laisser poursuivre leur chemin.

«Le Pds ne me semble pas être aujourd’hui le parti connu, reconnu ou soupçonné d’avoir porté des deals. Que cela vienne d’Idrissa Seck m’étonne un peu», a déclaré Babacar Gaye, pour inviter les Sénégalais à attendre la fin de leur participation à ce dialogue, pour voir si le Pds est un dealer ou pas.

Au sujet des sanctions contre Omar Sarr et Decroix, coupables d’avoir trahi, selon les termes du président de Rewmi, Babacar Gaye pense qu’Idrissa Seck n’en fait qu’à sa tête. D’ailleurs, il dit que c’est à lui qu’il faudrait poser la question. «Il faut poser cette question à Idy qui a peut-être, lui, le pouvoir de sanctionner des partis politiques autonomes. Il se répondra», raille-t-il.