Menacé par Moustapha Diakhaté, Ousmane Sonko persiste : L’assemblée nationale est hors-la-loi

Malgré tout le tollé  soulevé par ses récentes déclarations, l’inspecteur des impôts, Ousmane Sonko n’en démord toujours pas et n’est pas prêt  à ravaler sa coulpe. Loin de là… Le Leader des Patriotes du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (PASTEF), persiste et signe  dans ses accusations  sur la fraude fiscale ayant cours à l’Assemblée Nationale.

En effet, invité du Journal Télévisé du 20 heures de la TFM, Ousmane Sonko maintient tous ses propos. Mieux, il n’hésite pas à enfoncer le cou en déclarant que « ce qui est constant, c’est qu’il n’y a pas de reversement d’impôts de l’Assemblée Nationale. »

Très surpris de la tournure des événements, d’autant plus que dit-il, ce n’est pas la première fois qu’il livre cette  information, le technicien de la fiscalité et leader politique affirme que « si la retenue n’a pas été opérée, évidemment, c’est une fraude fiscale qui ne dit pas son nom de la part de l’Assemblée nationale et des députés ».  Et de s’empresser d’ajouter  que c’est encore pire si les retenues ont été opérées et non reversées.

Parce que note-t-il, « là on est dans une fraude fiscale doublée d’une délinquance fiscale ». « Le terme n’est pas trop fort. C’est grave et c’est passible de poursuites pénales », rappelle-t-il, non sans  indiquer qu’il avait balancé cette info qui a eu l’effet d’une bombe dans le cercle du pouvoir comme une boutade. Car, fait-il remarquer sur un ton ironique, qu’il ne comprenait pas pourquoi les députés ne reversaient pas l’impôt à la source.

Ousmane Sonko tiendra toujours à préciser au cours de son entretien avec nos confrères de la TFM que cette situation ne date pas de cette législature et que même le défunt Sénat a laissé une ardoise fiscale qu’il n’a jamais honorée.Menacé par Moustapha Diakhaté,

Dakaractu