Même avec la CREI à ses trousses, Omar Sarr défiait le régime : « Si Karim va en prison, Macky ne sera plus président »

Oumar Sarr était dans les rangs de la liste de la Crei. Son immunité parlementaire, en mê¬me temps que celles de Ous¬ma¬ne Ngom et Abdoulaye Baldé, a été levée depuis 2013 pour le livrer aux «gendarmes» de l’enrichissement illicite. Ses convocations n’ont pas eu de suite. Pour l’instant en tout cas. Il n’a pas su étouffer ses émotions depuis l’arrestation de Karim Wade et surtout sa condamnation à 6 ans ferme par la Crei. Pour presque la même menace qui a valu à El Hadj Amadou Sall des mois en prison, le coordonnateur du Pds l’a échappé belle. Dans une émission Face to Face de la Tfm, il dit : «Si Karim Wade est déchu de ses droits civiques, Macky Sall ne sera plus président de la République !»