Me Sidiki Kaba abdique sur le «cas» de Bibo Bourgi : «Il n’est pas exclu qu’il soit autorisé à aller se soigner en France»

«Lorsque l’incarcération d’une personne est incompatible avec son état de santé, l’Etat prend toujours la décision de leur permettre d’aller se soigner. C’est déjà arrivé avec Bibo Bourgi et Diassé qui, malgré leurs condamnations, étaient toujours libres», note le ministre de la Justice, avant d’ajouter  que ces derniers vont être examinés. «Et si leurs conditions sanitaires sont incompatibles avec une incarcération, l’État du Sénégal prendra la décision qui s’impose. Il n’est pas exclu que Bibo Bourgi soit autorisé à aller se soigner en France», a soutenu Me Sidiki Kaba qui s’exprimait en marge de l’inauguration d’un centre médico-social de l’administration pénitentiaire.

Selon le site «Seneweb» qui rapporté l’information, une commission a ordonné ce mercredi 13 avril à l’État du Sénégal «de prendre toutes les dispositions nécessaires pour permettre à Bibo Bourgi d’aller se soigner en France, et ce, dans un délai de 20 jours». Une autorisation valable pour un séjour de 30 jours, renouvelable en fonction de l’évolution de l’état de santé de l’intéressé.