Me Madické Niang : “Ce que Ousmane Ngom a dit ne reflète pas la vérité”

Me Madické Niang, accompagné de Mamadou Diop Decroix et d’autres libéraux, a représenté l’ancien président, Abdoulaye Wade, à la 21ème édition du magal de Serigne Abdoul Khadre Mbacké. «Nous sommes venus représenter le Président Wade et le Pds et magnifier les relations exemplaires qui unissent Wade et la famille de Serigne Abdoul Khadre qui a recueilli la première allégeance à Serigne Touba de Me Abdoulaye Wade», a déclaré Me Madické Niang. Interpellé par la presse sur les déclarations de l’ancien ministre de l’Intérieur, Ousmane Ngom, Madické Niang n’a pas voulu s’épancher sur la question.

«Je regrette profondément les propos de mon frère Ousmane Ngom”, dit-il. “Ce n’est pas du tout ce qu’on attendait de lui. Ce qu’il a dit ne reflète pas la vérité!», ajoute-t-il. L’ancien ministre de l’Intérieur et nouvel allié de Macky Sall soutenait que Wade avait voulu confisquer le pouvoir le 25 mars 2012 avant de se raviser pour appeler le Président de l’Alliance pour la République (Apr) au téléphone. «C’est vers 18 heures que je suis allé au Palais pour dire à Me Abdoulaye Wade que les jeux étaient faits car les tendances donnaient Macky Sall vainqueur du deuxième tour. Je lui ai dit que Dieu en a voulu ainsi. Il m’a dit : “c’est impossible”.

Puis, il a ajouté qu’on lui a dit que le ministre de l’Intérieur que j’étais était capable de renverser les tendances. Je lui ai dit que non, ce n’était pas possible et je suis parti», affirmait Ousmane Ngom d’après “Libération”. «Quinze minutes après, je suis revenu au Palais. J’ai dit au Président que maintenant, il s’agissait de tendances lourdes et qu’il est sûr que Macky Sall passe puisqu’au plus, nous (Wade et ses allions) n’aurons pas 40 % des voix.

Je lui ai dit qu’il était temps qu’il appelle Macky Sall pour le féliciter. Il m’a rétorqué : “Duma ko def” (Je le ferai pas : Ndlr). Je lui ai rappelé qu’il devait le faire car il avait dit qu’il ne ferait pas moins que Abdou Diouf qui, en 2000, l’avait appelé pour le féliciter. Il m’a éconduit. Je suis retourné à mon bureau. Mon téléphone a sonné. C’était Me Wade qui me demandait de lui trouver le numéro de téléphone de Macky Sall. Le reste, vous le savez…», aurait ajouté Ousmane Ngom.