Matar Courant n’est pas du tout content…La SENELEC court après des factures de 100 milliards

Mouhamadou Makhtar Cissé, en marge de la cérémonie de lancement d’une rencontre à Dakar sur le marché de l’Electricité au niveau de la sous-région ouest africaine, a déclaré qu’il y a plus de 100 milliards que la Senelec réclame, en vain, à plusieurs structures comme les Universités, qui estiment ne pas devoir payer en raison de leur statut. « Je ne comprends pas pourquoi on pense, parce qu’on est par exemple une institution de l’État, qu’on doit se soustraire à l’obligation de payer ses factures d’électricité », poursuit-il.
Mais enchaîne-t-il, « nous privilégions les solutions de dialogue. Nous recherchons le consensus avec ceux qui nous doivent de l’argent, sans tordre le bras à personne. Nous ne sommes pas en guerre. Il faut juste que tout le monde soit raisonnable ».
Il annonce que des discussions sont en cours entre son ministre de tutelle, Thierno Alassane Sall, le ministre de l’Economie et des Finances, celui de la Santé et celui délégué au Budget, en vue de trouver des « solutions définitives »…
La rencontre à la marge de laquelle le Directeur général de la Senelec s’est prononcé a trait à l’Assemblée générale de la WAPP (West african power pool) qui est un projet sous régional d’intégration dans le secteur de l’électricité.