Massata Diack : le plus riche des clients d’Elysée shopping de Paris

le Journal Le Monde est revenu sur le dossier de corruption à l’IAAF qui est en instruction devant la justice française. Le journal se basant sur les enquêtes du dossier a mis un focus  sur les folies de Massata Diack comme des montres de luxe et d’autres objets de valeur.

L’ancien consultant en marketing de l’Iaaf a dépensé entre 2011 et 2015, pas moins de 1,7 million d’euros, soit plus de 1,115 milliard F Cfa dans cette boutique. Une somme beaucoup plus importante que celle qui était connue et annoncée en janvier, au début de l’affaire, et qui concernait l’achat de montres de luxes, pour 131.400 euros (plus de 86 millions) les 6 et 25 juillet 2013.

Enfoncé par le gérant de la boutique où il avait ouvert un compte alimenté à partir de France, du Sénégal et de Singapour a déclaré aux enquêteurs : « Il s’agissait de mon meilleur client »

A la question de savoir si les achats effectués par Massata inconditionnel de la marque « Chopard » étaient à usage personnel ou servaient de cadeaux, le gérant de la boutique affirme aux enquêteurs : « Les deux! Il m’a dit une fois qu’il avait fait une montre au prince du Qatar, parce qu’il avait des contrats avec eux ».

Et d’après les anquêtes toujours, Massata leur doit de l’argent, environ 59 millions de nos francs.

L’avocat de Pape Massata Diack qui a réagi dans l’article, se porte en faux contre les allégations envers son client. « Mon client estime que tout l’argent dépensé par lui est parfaitement légal et n’a rien à voir avec les faits de corruption reprochés aux mis en causes (dans le dossier de corruption présumé à l’Iaaf). L’accuser en faisant la somme de toutes ses dépenses est choquant, illogique et absurde », a martelé Me Jean-Yves Garaud.

Ay ay  ay Ma sa ta!!!!