Marine Le Pen humilie le Sénégal…Une sortie qui doit faire réfléchir Macky Sall et les autres présidents africains

Parlons des élections régionales en France avec la montée du Front national, c’est-à-dire de l’extrême droite française. Pour dire que Marine Le Pen donne déjà le ton. Et vous savez quoi ? Elle cite même le Sénégal dans la cible de ses priorités d’arrêt de coopération si elle rafle la présidence du Conseil régional Nord-Pas-de-Calais Picardie. En fait, rapporte, le site « lamtin.ch », la dirigeante du Fn veut supprimer « toute la coopération internationale » en Nord-Pas-de-Calais Picardie. « Je pense que ce n’est pas du tout le rôle de la région que de payer des moustiquaires aux détenus au Sénégal dans le cadre de la lutte contre le paludisme », a déclaré Marine Le Pen sur la radio RMC.
« Dans notre région où les maladies graves et le cancer notamment font des ravages, les enfants autistes, on est obligé de les envoyer en Belgique parce qu’on n’a pas de structures pour les accueillir », a-t-elle ajouté. Donc « je vais supprimer toute la coopération internationale (…) parce que chaque euro dépensé devra être un euro utile pour la région et les habitants », a poursuivi la candidate Fn. La région Nord-Pas-de Calais mène une série de projets de coopération au Mali, au Sénégal, à Madagascar, au Brésil, mais aussi dans la région polonaise de Silésie.
L’enveloppe attribuée à ces projets est de moins de 6 millions d’euros sur un budget total de 1,7 milliard, selon l’exécutif régional. Marine Le Pen a par ailleurs réaffirmé son souhait de « mettre en œuvre le patriotisme économique », si elle accède à la présidence de la région, rapporte la même source. Eh bien ! Voilà qui est bien envoyé à la figure de nos autorités. Cette sortie de la patronne de l’extrême droite française devrait bien faire réfléchir nos dirigeants ici qui donnent l’essentiel de nos marchés publics aux entreprises étrangères, françaises surtout. A « patriotisme économique » égale, comme le clame Marine Le Pen, commençons donc par donner nos marchés à notre secteur privé national.

5 Comments

  1. Le problème de la France n’est pas là, c’est une grade puissance en déclin et qui lutte pour sa survie. Je suis d’accord que l’Afrique doit prendre son développement en main et que nos présidents cessent de demander à la France même la permission de tousser. Que Marine le Pen sache que ce que son pays donne dans le cadre de la coopération n’est qu’une goutte d’eau par rapport à ce qu’elle gagne. Combien d’entreprises françaises continuent de piller nos ressources comme à l’époque de la traite négrière? Dans le cadre de la Convention finacière (CFA) s qui lie la France à ses anciennes colonies qui ont toutes leurs avoirs centralisés au trésor français quel bénéfice en tirent les pays africains? Si jamais elle met cette menace en exécution et que les pays africains appliquent la réciprocité, je vous assure que la France sera sous peu en cessation de paiement comme la Grèce, vu d’ailleurs qu’elle emprunte pour financer son service public.

  2. MAIS N ATTENDEZ RIEN DE LA PART DE MAKYAVELIQUE JUDAS BRUTUS SALE LE DOUNGOUROU ET SES LARBINS RENEGATS COMME A LATIF COULIBALY SIDIKY KABA LE CHAMPION DU RNIEMENT SANS COMLTER LED CHAMPIONS DE LA DOVILITE COM TANOR ET NIASS J EN PASSE

  3. Vivement que le FN passe à la présidence française et arrête toute forme de coopération arrêté bec l’Afrique, car c’est en ce moment que les africains parviendront à l’émergence économique réelle.

Les commentaires sont fermés.