Marche avortée du 14 octobre: l’opposition évoque l’arrestation de 5 personnes et met en garde le pouvoir

A la suite de la marche avortée de l’opposition, hier, vendredi, le coordonnateur de Mankoo Wattu Senegaal affirme que 5 de  ses camarades ont été arrêtés par la police.  Selon Malick  Gakou, il s’agit de : Daouda Guéye  (Gp), Guy Marius Sagna (Collectif Non aux Ape), Cheikh Oumar Sall (Pds) , El Hadji Diawara (Gp), Lat Dior Diouf (Gp).  Ces derniers que  le leader du Grand Parti considère comme des prisonniers politiques,  seraient retenus à la police de la Médina.

« Leur arrestation totalement injustifiée est en porte à faux avec l’expression des droits constitutionnels de chaque citoyen, notamment le droit à la marche pacifique », dénonce Malick Gakou dans un communiqué parvenu à  xibaaru.com

« En tout état de cause, poursuit-il, « le Front pour la défense du Sénégal/Mànkoo Wattu Senegaal continuera le combat quel qu’en soit le prix, afin de garantir à notre pays, une expression libre des libertés dans une démocratie apaisée. Nous tenons à préciser que nos Camarades retenus Prisonniers sont bien portants et nous mettons en garde le Gouvernement de Macky Sall contre toute forme de violence à leur égard ».

« Au demeurant, nous prenons à témoin l’opinion publique nationale et internationale face à ses dérives. Nous marquons notre solidarité totale et entière à nos Camarades de combat et les soutenons face à cette épreuve qu’ils acceptent avec dignité, pour l’honneur de la Patrie. Les Membres du Front et les Forces vives de la Nation resteront mobilisés jusqu’à leur libération », conclu-t-il.