Mankoo Wattu Senegaal : Pourquoi le Mandat de Gakou a été prorogé

La conférence des leaders du Front pour la défense du Sénégal/Mankoo Wattu Senegaal a porté la durée du mandat de la coordination tournante, de 1 à 3 mois. Malick Gakou dont le mandat de 1mois pour lequel il a été élu est arrivé à terme, a bénéficié de cette modification. Le leader du Grand parti est ainsi prolongé de 2 mois.

A Mankoo Wattu Senegaal, la conférence des leaders du Front pour la défense du Sénégal (Fds) revoie sa copie sur le point concernant la durée du mandat de la coordination tournante. Au terme du mandat d’un mois du coordonnateur, Malick  Gakou, la coalition de l’opposition a décidé d’apporter une légère modification. Ainsi, le leader du Grand parti a été prolongé, depuis lundi, de deux mois à la tête de la structure qu’il coordonne depuis septembre. Le leader du Grand Parti devait initialement passer 1 mois à la tête de Mankoo Wattu Senegaal. La décision a été prise avant-hier lundi par la conférence des leaders du Front pour la défense du Sénégal au cours d’une réunion. Une modification  qui s’est appliquée sans « dissidence majeure » à l’actuel coordonnateur, Malick Gakou, dont  le mandat  est arrivé à terme après la marche du 14 octobre 2016. « Sur le champ, tout le monde était d’avis que Malick Gakou ne devrait pas passer le témoin. C’est sur la transition qu’il y a eu quelques divergences. On ne peut pas parler de malaise, puisque tout le monde s’est mis d’accord pour que Malick Gakou ne soit pas changé. On cherchait un consensus », a confié dans l’anonymat un membre du Fds ayant pris part à la rencontre. Ce dernier a précisé que l’ancien ministre du Commerce a, au début de la rencontre, rappelé que « son mandat était arrivé à terme ». « Mais on a fait un tour de table et on est tombé d’accord qu’on ne pouvait pas changer immédiatement de coordonnateur. Car ce n’est pas le bon moment. Nous avons estimé que nous ne devrions pas être prisonnier de notre propre code de conduite, qui pouvait être changé », a argué notre interlocuteur.
Interpellé sur les nouveaux changements au sein de Mankoo Wattu Senegaal, Mamadou Diop Decroix s’est limité à plaider pour une entente des parties prenantes du Front, même « dans les divergences ». «Je considère que nous devons travailler constamment et en toutes circonstances, à un consensus qui nous permette d’avancer », a indiqué Mamadou Diop Decroix au bout du fil. Le Mandat de Malick Gakou arrivera ainsi à terme en Décembre prochain.
Chimére Junior Lopy (L’Observateur)