Mankeur traduit la volonté de Macky au peuple frère de Gambie : « Nous sommes obligés de vivre et de cohabiter »

Allocution de clôture de

Son Excellence Monsieur Mankeur NDIAYE,

Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur

Madame le Ministre des Affaires étrangères de la République islamique de Gambie, et Chère Sœur,

Mesdames et Messieurs les Ministres,

Mesdames et Messieurs les Experts,

Nous voilà au terme d’une journée de travail bien remplie. La richesse de nos débats, dans la franchise et la courtoisie requise et les contributions constructives de chacun de nous ont permis d’examiner l’ensemble des 09 points qui étaient inscrits a l’ordre du jour de nos travaux.

Je voudrais me féliciter de cette bonne journée de labeur  et saluer la coopération de nos deux délégations, qui a permis de comprendre les sources des différends et incompréhensions que l’on pouvait constater de part et d’autre et de formuler, dans le procès verbal que nous venons d’adopter, des recommandations pertinentes pour les aplanir.

Ce procès verbal traduit donc, à juste titre, notre expression commune de ce matin, à savoir notre disponibilité et notre volonté totale à trouver des solutions durables, dans l’intérêt des Gambiens et des Sénégalais, je dirai du peuple sénégambien.

Madame le Ministre des Affaires étrangères, Chère sœur Nene,

Mesdames et Messieurs les Ministres des délégations gambienne et sénégalaise,

Mesdames et Messieurs les Experts,

Nous venons de convenir de décisions et de recommandations acceptées par chacune des parties ; décisions qui devront nous permettre de partir sur de nouvelles bases pour le renforcement de la coopération entre nos deux pays unis par des liens historiques et multiformes. Pour y arriver, et comme je le disais ce matin, il est de notre responsabilité, en tant qu’Etat, de veiller scrupuleusement à leur mise en œuvre effective. Cette responsabilité s’étend également au respect de nos engagements régionaux comme internationaux.

Mes collègues sénégalais et moi-même y croyons fermement et avons la foi qu’avec la franchise de nos discussions d’aujourd’hui et les forts engagements pris, les relations entre la Gambie et le Sénégal vont se raffermir davantage.

Pour cela, la concertation permanente entre nos deux pays est fondamentale. Elle nous permettra de prévenir des situations de crises, de trouver, dans les meilleurs délais, les solutions a des problèmes qui pourraient survenir et de mieux défendre les intérêts de nos deux populations qui constituent le même peuple sénégambien, au niveau sous régional, continental et international.

Nous sommes obligés de vivre et de cohabiter. La géographie nous l’impose. C’est notre destin commun. Faisons donc la diplomatie de notre géographie. Il nous revient de rendre cette cohabitation harmonieuse pacifique et agréable à travers le dialogue, la concertation permanente et constructive. Je puis, d’ores et déjà vous garantir, ici et maintenant, que le Sénégal est et restera dans cette dynamique.

Telle est la volonté du Président de la République du Sénégal, Son Excellence Monsieur Macky SALL.

Sur cette note d’espoir, je vous souhaite un bon retour en Gambie et vous remercie de votre aimable attention.

La séance est levée.