Mankeur précise : « La Gambie et le Sénégal sont deux pays mais un même peuple qui vit dans deux états différents »

Le ministre en charge des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Mankeur Ndiaye, qui présidait la signature de quelques conventions avec des autorités turques, ce vendredi 8 avril 2016, à Dakar, est revenu sur la crise entre transporteurs sénégalais et l’Etat Gambien

«Je dois préciser qu’à la suite des événements à la frontière, la Gambie avait sollicité une rencontre, une consultation avec le Sénégal pour voir comment gérer la situation. Nous avions marqué notre accord en proposant à la Gambie de tenir cette rencontre à Dakar du 31 mars au 1 avril 2016. A la veille de la rencontre, la Gambie a fait une démarche diplomatique auprès de notre ambassade à Banjul pour solliciter le report de la rencontre jusqu’après la Fête nationale du 4 avril. Donc, nous sommes dans l’attente de nouvelles propositions d’attaque pour pouvoir tenir cette consultation très rapidement pour surmonter la crise», a-t-il confié, en marge de cette rencontre.

Le chef de la diplomatie sénégalaise trouve que la Gambie et le Sénégal sont deux états qui comptent un peuple.  «La Gambie et le Sénégal sont deux pays mais un même peuple qui vit dans deux états différents. Et il ne peut y avoir que de la paix. La sérénité dans les relations, en tout cas, ce que nous faisons tous les jours, ce que nous pratiquons tous les jours, c’est la diplomatie, le bon voisinage. Même avec la Gambie, nous sommes toujours sur cette ligne».

Cependant, il a précisé que la Gambie n’a pas saisi la Cour de la Cedeao. «La Gambie a porté plainte contre le Sénégal auprès de la Commission de la Cedeao. Et nous attendons un peu de voir la mission d’information que la Cedeao va dépêcher au Sénégal. Et nous donnerons tous les arguments qui, en tout cas, justifient notre position sur ce dossier», a indiqué Mankeur Ndiaye, au sortir de la rencontre.