Mame Mbaye Niang et compagnie…La jeunesse malsaine mackyenne

Vacances citoyennes : tournée nationale animée par un ministre conseiller payé par nos deniers publics, organisée par un ministre de la jeunesse et payée aussi par nos deniers publics, diffusée par la télé de ce ministre conseiller qui en est en même temps PDG, et payée encore par nos deniers publics!
Un ministre de la jeunesse parmi les plus incompétents à la tête de ce ministère, sans autre qualité que celle d’injurieur attitré d’Idrissa Seck. Il est vrai que quand on ne sait pas d’où l’on vient et que l’on a du mal à assumer en conséquence qui on est, on manque de respect à ses pères. Mame Mbaye Niang dont l’Education a été ratée, ne s’est pas rattrapé par son instruction. Voilà les conséquences !
Pauvre jeunesse sénégalaise. Pauvre Sénégal.

Ils sont combien de jeunes au Sénégal très talentueux et compétents et qui se battent tous les jours pour vivre de leur sueur ?

Au lieu de verser 300 millions à Youssou Ndour, pourquoi M. Niang ne « collabore » pas avec  ces jeunes ?

A Diourbel par exemple, un jeune producteur, Ibrahima Kaye se bat tous les jours pour promouvoir les jeunes rappeurs de sa région. Il a même créé un festival inscrit dans l’agenda culturel national. A force de détermination, il a réussi à produire un album avec les jeunes talents de la Région.

Aujourd’hui pourquoi M. Niang dans le cadre des Vacances citoyennes n’organiserait pas à Diourbel un show à la Youssou Ndour, en prenant en charge le cachet de ces jeunes artistes ? Ils animeraient pour cette étape leurs propres vacances au lieu de regarder un « vieux » de 57 ans le faire à leur place, et leur servir un discours paternaliste à la con façon « allez travailler ? »

De plus, l’une des richesses de Diourbel est l’artisanat. Organisez une soirée avec défilé de mode pour faire apprécier  et découvrir la richesse de la création des jeunes couturiers de la Région. Initiez des  tournées découvertes pour mieux vulgariser toutes les potentialités propres à la Région.

Des vacances citoyennes dont chaque étape est animée par les artistes locaux laissés à eux-mêmes par un Mbagnick Ndiaye plus occupé à dire merci à Maréme contribueraient à réconcilier la jeunesse avec les Vacances citoyennes assurément.

Il devrait s’agir avec ces vacances de valoriser les talents des jeunes dans des secteurs à forte valeur ajoutée, au lieu de leur objecter tout le temps qu’ils ne savent pas élaborer de bons projets.

Malheureusement Mame Mbaye Niang ne connait pas les attentes des jeunes vis-à-vis de son ministère.

Et pour noyer le poisson du scandale de l’engagement de Youssou NDOUR, il nous sert une diatribe sur IDY : la même rengaine récitée sur tous les plateaux télés.

Si Mame Mbaye Niang est aussi sûr de ce qu’il avance, que la Justice s’en saisisse donc, et qu’IDY réponde des accusations-et d’ailleurs lesquelles- qui en découleraient, devant la justice, une bonne fois pour toutes.

Que je sache, le Président du Sénégal s’appelle Macky et Mame Mbaye Niang est au pouvoir, avec une justice aux ordres qui en a marre désormais d’être à genoux, et de courber l’échine. C’est vrai qu’à force d’avaler des couleuvres, ces Magistrats sont sous le coup d’une indigestion qui fait réagir leur instinct de survie.

Pour la première fois dans l’Histoire du Sénégal, l’UMS déclare publiquement qu’elle ne veut plus de l’Exécutif au CMS. Cela veut tout dire, M. NIANG !

Désormais, ce sont de hauts responsables, anciens fonctionnaires et autres experts reconnus qui alertent Macky sur la chienlit qui caractérise le fonctionnement de ministères et autres institutions confiées à des va nu pieds qui prennent leurs fonctions comme une sanctification de leurs incompétence qu’ils étalent avec fatuité.

C’est le cas, à l’environnement.

Voilà ce qui arrive dans une République où la première autorité obésiquement et paresseusement affadie somnole sur sa tâche et en oublie de contrôler l’action de son gouvernement et de réagir en conséquence, devant les dérives ethnicistes d’un grand dadais comme Abdoulaye Bibi Baldé qui a choisi de priver le département de Mbacké du PAGF phase 3 d’un montant de dix milliards, pour d’obscures considérations inavouables.

Le Colonel Momar Gueye dont l’expertise n’est plus à démontrer a juste attiré l’attention sur la mal gouvernance et l’incurie qui caractérisent le passage de Bibi à l’environnement : il  a fait de son ministère un PoulokoldaLAND léthargique où on s’occupe de tout, sauf de l’Environnement.

Ces blancs-becs de la prétendue coalition des élèves et étudiants républicains ne manquent de respect ni au Colonel Momar Gueye, ni à Idrissa Seck ; à l’instar des autres piailleurs de la COJER dont Mame Mbaye Niang, c’est à leurs égaux du même âge et de même statut, leurs pères et leurs mères de l’APR, Macky en premier,  qu’ils manquent de respect.

 

Cissé Kane NDAO

Président de l’A.DE.R