Mamadou Thiam, un grand farceur…C’est le voleur qui apprend à voler et le menteur qui enseigne le mensonge…

Un communiqué émanant du conseiller en communication de la Présidence, Mamadou Thiam, a fait le tour des rédactions. Et dans ces rédactions, il apprend gentiment aux journalistes ce qui suit : « Des rumeurs ont été savamment distillées par des personnes malintentionnées. Elles cherchent, manifestement, à jeter le discrédit sur ma modeste personne. Ces rumeurs ignobles font état du fait que j’aurai été surpris, fumant du chanvre indien à Fatick, et maîtrisé ; que je n’aurais été relâché que sur intervention des témoins. »
En tout cas, depuis 48h, tout le Sénégal commentait l’affaire du consul exhibitionniste de Marseille qui s’amusait à montrer son « kiki » aux passants.
Personne ne savait ce qui se passait à Fatick. Le scandale de Marseille avait même dominé l’info du Chef de l’Etat à Fatick.
Et dans ce brouhaha de commentaires, un communiqué de Mamadou Thiam vient titiller l’instinct des journalistes avec « des rumeurs » ponctuées de menaces…
Mamadou Thiam fait savoir qu’il y a des rumeurs qui disent qu’il aurait fumé du chanvre et que celui qui en parle, il le menace par un plainte…
Quel farceur, ce minus qui se prend pour Goliath…Il prend vraiment les sénégalais pour des cons ! C’est une habitude à la présidence de prendre les gens pour des imbéciles. Et Mamadou Thiam prend des rumeurs pour des vérités…
Et si ces vérités n’étaient pas des rumeurs ? Alors si vous le dites Mamadou Thiam a déjà préparé sa plainte.
En tout cas à xibaaru, c’est Mamadou Thiam qui nous a appris qu’une rumeur disait qu’il aurait fumé du Chanvre indien. Et comme les rumeurs ont une queue et une tête, pourquoi cette rumeur de chanvre indien n’est pas tombé sur Latif Coulibaly ou Souleymane Jules Diop, ou même Mbagnick Ndiaye…Mais cette rumeur est tombée sur lui…Et s’il voulait faire un « pneu crevé » ?
Il doit savoir que ces menaces de plaintes sur des infos sur lui ne font pas peur à cette presse libre qui n’a pas peur de lui…Il a déjà fermé la bouche à toutes les presses du Palais. Le communiqué complet de Mamadou Thiam ci-dessous
Penda Sow pour xibaaru.com

Déclaration

Des rumeurs ont été savamment distillées par des personnes malintentionnées. Elles cherchent, manifestement, à jeter le discrédit sur ma modeste personne. Ces rumeurs ignobles font état du fait que j’aurai été surpris, fumant du chanvre indien à Fatick, et maîtrisé ; que je n’aurais été relâché que sur intervention des témoins.

Certains de mes interlocuteurs ont avancé le nom d’un hôtel sis à Fatick comme étant le lieu où ce délit aurait été commis. D’autres me disent qu’ils n’ont pas l’information sur le lieu mais que ce serait à Fatick. La plupart affirment ne pas savoir le moment pendant lequel les événements relatés plus haut se seraient déroulés.
Moi je sais ; je sais et Le Bon Dieu Sait ; et ceux qui ont distillé ces fausses informations savent : rien de tout cela ne s’est pas passé ; il s’agit là de pures allégations.
Plusieurs journalistes m’ont contacté pour recouper l’information. A tous, j’ai dit ce qui suit :
– C’est totalement faux ; je n’ai jamais fumé du chanvre indien ni ici, ni ailleurs ; ni aujourd’hui, ni hier. Que c’est donc totalement faux.
– Que je suis disposé, si l’heure et le lieu du délit supposé sont communiqués, à démontrer l’impossibilité de telles suppositions, en apportant les preuves et témoignages crédibles qui enlèveraient tout doute que pareilles allégations savent si bien entretenir.

J’ai, pour plus de transparence, mis à la disposition de tous mes interlocuteurs le numéro de téléphone du gestionnaire de l’Hôtel évoqué pour vérification.
C’est l’occasion, pour moi, de saluer le professionnalisme de mes interlocuteurs journalistes qui ont tenu à recouper l’information à mon niveau et qui n’ont pas jugé nécessaire de l’évoquer en l’absence de tout élément probant.
Que la presse en soit remerciée. Elle démontre, par là, sa rigueur, son professionnalisme sa déontologie et sa responsabilité.
N’empêche, afin que toute la lumière soit faite et que mon honorabilité soit préservée, que mes enfants ne puissent pas être regardés avec suspicion et doute ; que ma mère, d’un certain âge, ne soit pas obligée de détourner le regard jusque chez elle ; que mon employeur ne puisse souffrir d’une quelconque remarque désobligeante consécutive à ces rumeurs ; que mon épouse, jamais ne verse une larme en se mirant dans mes yeux ;
J’ai décidé de porter plainte contre X. Pour que les personnes encagoulées qui se cachent si courageusement derrière ces rumeurs puissent répondre devant la justice, égale et la même pour tous.
Pour le mal qui est déjà fait, je m’en réfère à Allah auprès de qui je formule la même demande que celle énoncée par ISSA – PSL : « Seigneur, pardonnez-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font ».
Mamadou Thiam – consultant en communication mamadouthiam@hotmail.com