Mamadou Lamine s’était sucré à la SIRN : 7 millions de francs dépensés en ligne téléphonique

Le Président du conseil d’administration de la Société des Infrastructures et de Réparation Navale (SIRN) de 2002 à Aout 2011, Mouhamadou Lamine MASSALY, a été épinglé dans le rapport annuel de la Cour des comptes 2013, dans lequel rapport il est reproché au Président des jeunes Wadistes beaucoup d’avantages indûment acquis…

A la SIRN, le PCA bénéficie d’une dotation de carburant de 1 000 litres par mois au lieu d’une quantité de 350 litres prévue par la règlementation. De plus, durant la période sous contrôle, tous les PCA ont eu des chauffeurs, à la charge de la SIRN, choisis en dehors du personnel de la société.

Parallèlement à ces irrégularités, la SIRN a mis à la disposition de ses PCA, un logement de fonction cumulativement avec une indemnité de logement de 150 000 FCFA compris dans le salaire brut approuvé par le Président de la République. Bien que les PCA n’aient pas droit à ces avantages, la SIRN peine parfois à récupérer les logements mis à leur disposition à la fin de leur mandat. La Société a, en effet, eu recours aux tribunaux et par voie d’huissier pour récupérer les logements mis à la disposition des deux anciens PCA, M. Baïla WANE et M. Mamadou Lamine MASSALY.

Plus de 7 millions de francs dépensés en ligne téléphonique

Malgré l’affectation d’une ligne de téléphonie mobile à Massaly, la SIRN prenait aussi en charge les frais de téléphone du domicile de ce dernier, mais également ses factures d’électricité, sans compter les divers dons, appuis et subventions dont il bénéficiait. En effet, il a été relevé des factures mensuelles de lignes Téranga et du téléphone fixe de l’appartement affecté à l’ancien Président du Conseil d’administration, MASSALY, atteignant près de 7.694.843 francs CFA.

1 Comment

Les commentaires sont fermés.