AJ/Pads communique sur la rencontre des leaders de l’opposition et sur l’envoi des troupes au Yémen

COMMUNIQUE DE PRESSE
Le secrétariat permanent d’Aj/Pads s’est réuni ce jeudi 21 mai 2015 en sa séance hebdomadaire sous la présidence du camarade Mamadou Diop ‘Decroix’ Secrétaire général du parti. La rencontre d’éminents leaders de l’Opposition patriotique en date du mercredi 20 mai 2015 et l’envoi de militaires sénégalais en guerre au Yémen figuraient dans l’ordre du jour.
Concernant la rencontre de ce mercredi 20 mai 2015 ayant regroupé d’éminents leaders de l’Opposition patriotique (par ordre alphabétique, Abdoulaye Baldé, Député Maire de Ziguinchor, Président de l’UCS, Ancien ministre d’Etat ; Cheikh Bamba Dièye, Ancien maire de St-Louis, Président du FSD/Bj, Ancien ministre, Pape Diop, Ancien Président de l’Assemblée nationale et du Sénat, Ancien maire de Dakar et Président de Bokk Gis gis ; Djibô Leyti Kâ, Député, Ancien Ministre d’Etat et Président de l’URD ; Oumar Sarr, Député Maire de Dagana et Coordonnateur du PDS, Idrissa Seck, Président du Conseil départemental de Thiès et du parti Réew mi, Ancien Premier ministre et Mamadou Diop « Decroix », Député, Secrétaire Général d’AJ/Pads et coordinateur du Front patriotique pour la Défense de la République) , le Sp d’And-Jëf/Pads la considère comme annonciatrice d’un tournant décisif dans l’évolution de la situation au Sénégal depuis l’alternance politique du 25 mars 2012. En effet, les résultats des dernières élections locales établissent avec netteté que les Sénégalaises et les Sénégalais ont désormais rejeté le pouvoir en place et sont à la recherche d’une nouvelle offre politique porteuse des véritables ruptures arrivées à maturité et que l’actuel locataire du palais de la République est incapable de porter.

And-Jëf/Pads adresse ses chaleureuses félicitations à tous ces leaders et exprime son adhésion sans réserve à cette initiative historique. Il les exhorte à persévérer dans la voie de l’inclusion en explorant toutes les possibilités de rassembler le maximum de forces politiques et sociales susceptibles d’être rassemblées pour : d’une part, infliger une défaite cuisante au pouvoir en place et, d’autre part, engager résolument le Sénégal dans la voie des réformes véritables dont il a besoin tant aux plans de l’économie, de la politique que de la culture. Il appelle tous ses militants et responsables de toutes les fédérations de l’intérieur comme de la diaspora, à se mettre en ordre de bataille aux côtés des autres de façon à accélérer les mobilisations populaires.

Abordant, de nouveau, la question de l’envoi de contingents au Yémen, le Secrétariat permanent du parti tient à appeler l’attention de nos concitoyens sur ce qui suit : l’envoi de troupes au Yémen sous sa forme actuelle constitue une violation de la Constitution. Celle-ci, en effet, a très bien encadré le statut de chef des Armées en disposant clairement en son article 59 que ce dernier doit obtenir l’autorisation de l’Assemblée nationale avant de projeter nos troupes dans la guerre. Or, au Yémen, il ne s’agit pas d’une opération de maintien de la paix mais d’une véritable guerre civile.
Il suit de ce qui précède que notre parti réaffirme son opposition ferme à cette décision du Président de la République et continuera à s’y opposer. Sur ce sujet, le SP de notre parti s’est dit choqué par les propos et par le ton élevé du Président Sall pour, soit disant, obtenir le silence de ceux qui ne sont pas d’accord avec ses politiques. De telles attitudes ne font que renforcer la détermination de ses adversaires.
Dakar le 21 mai 2015
And Jëf/PADS
Parti Africain pour la Démocratie et le Socialisme