Maïmouna Ndoye Seck se fait avocate du Diable…Sauf que son sort est lié à ce diable qui se nomme Sénélec

Maïmouna Ndoye Seck est ministre de l’Energie et du Développement des énergies renouvelables. Et la Sénélec qui est la Société nationale d’électricité dépend de son département. Donc c’est tout à fait normal qu’elle prenne la défense de ce secteur qui tue les sénégalais et les appauvrit.  »Nous ne sommes pas à une situation de zéro coupure au Sénégal. L’Etat est en train de reconstruire la réserve qui nous permettait d’alimenter les usagers en électricité mais cela prend du temps…La mission première de la Société nationale d’électricité (SENELEC) est de satisfaire la demande. Ce qu’elle doit faire en première et aussi comprendre la frustration des clients lorsqu’ils n’ont pas le courant’’, a-t-elle dit lors d’une réunion avec les représentants des associations de consommateurs.
Dans un pays normal avec des institutions normales, le ministre de l’Energie devait rendre sa démission et le Directeur de ladite société d’électricité devait être viré par le président de la République. Mais puisqu’on est au Sénégal où tout marche de travers, alors les fauteurs peuvent se faire passer pour des victimes. Ici au Sénégal, l’Etat et les entreprises ne sont coupables de rien. C’est le peuple qui subit et qui est coupable…Et cela depuis que Macky est là…
Penda Sow pour xibaaru.com