Macky vient de décoller en direction de Bamako…Il va soutenir IBK et le peuple malien face au terrorisme

Le président Macky Sall a quitté Dakar dimanche en fin de matinée pour Bamako où il va présenter ses condoléances à son homologue malien, Ibrahim Boubacar Keita, à la suite de la prise d’otages à l’hôtel Radisson dans la capitale malienne, une opération qui s’est soldée par la mort d’une vingtaine de clients du réceptif.

Le chef de l’Etat, par ailleurs président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), est à la tête d’une délégation comprenant le ministre des Forces armées, Augustin Tine, le ministre conseiller, Amath Dansokho, et l’ambassadeur et conseiller diplomatique, Demba Bâ.

Vendredi soir, le président Macky Sall avait adressé à son homologue malien une lettre dans laquelle il lui présentait ses condoléances, condamnant au passage la prise d’otages qu’il a qualifiée de ‘’face abjecte de la nébuleuse terroriste’’.

Le drame du Radisson a débuté vendredi matin quand des éléments armés venus à bord d’une voiture munie d’une plaque diplomatique sont parvenus jusqu’à l’entrée de l’hôtel où ils ont abattu à coups de feu deux vigiles avant de s’engouffrer dans le réceptif pour procéder à la prise des otages.

Au début de l’opération il y avait 170 personnes dont 140 clients et les forces de l’ordre maliennes, appuyées par des militaires français et de la Minusma sont parvenues à en libérer 130. L’ assaut a ensuite été donné pour libérer enfin le Radisson dont le siège a duré prés de 9h d’horloge.

Assane Sall, un cadre sénégalais travaillant pour la société pétrolière Vivo Energy, a été tué dans cette attaque.