Macky veut diviser le grand rassemblement composé du PDS, REWMI, AJ/PADS, Bokk Gis Gis, UCS, FSD/BJ

« Mon rôle est de tout faire pour réduire l’opposition à sa plus simple expression ». C’était l’une des déclarations fortes de Macky Sall, lors de son face à face avec la presse à Kaffrine, le 16 avril dernier. Et après avoir récupéré le traître éternel Djibo Leyti Ka de l’URD (Union pour lr Renouveau Démocratique), Macky veut également mettre un pied dans cette fourmilière du « Grand rassemblement » formé en mai dernier par Mamadou Diop Decroix (Aj/Pads), Idrissa Seck (Rewmi), Oumar Sarr (Pds), Abdoulaye Baldé (Ucs), Pape Diop (Bokk gis gis), Cheikh Bamba Dièye (Fsd/Bj) et Djibo Kâ (Urd). Un front en gestation qui pourrait peser lourd dans la balance. Il fallait alors, non pas parce que le leader de l’Urd, un poids plume dans la « coalition des coalitions », peut apporter grand chose au grenier électoral, mais parce qu’il faut diviser pour régner. C’est un grand pas pour Macky Sall. Et dans la bataille psychologique, cela peut contribuer à démotiver le groupe des opposants.