Macky surveille de très près les alliances politiques…Dangereuses

Le Président de la République est toujours sur ses gardes et rien ne doit compromettre sa victoire aux législatives de 2017 et à la Présidentielle de 2019.

Ainsi, selon l’Observateur, il a  donné des injonctions au plus haut niveau de l’Etat pour la traque de liaisons fatales à son régime.

«Avec ses hommes, ils ont décidé de prêter une attention particulière aux attiseurs de Feu. Pour ce faire, le chef de l’Etat a ordonné de suivre les faits et geste d’Abdoul Mbaye, son ancien Premier ministre, d’Ousmane Sonko, de Pape Diop, de Malick Gakou, et Abdoulaye Baldé de l’Ucs. Macky Sall ne veut rater le moindre détail sur les agitations publiques ou secrètes de ses «ennemis» politiques», informe le canard.

Ce n’est pas tout. Le journal précise que «certains responsables du Parti Socialiste sont aussi dans le viseur des hommes de la Direction de la Surveillance du territoire du ministère de l’Intérieur. Il s’agit de Khalifa Sall, Barthélemy Dias, Aissata Tall Sall pour ne citer que ceux-là. Nafy Ngom Keita et Amsatou Sow Sidibé ne sont pas épargnées».

1 Comment

  1. CES TECHNIQUES DU PALAIS SONT DÉMODÉES. QUAND ON SURVEILLE DES GENS, ON NE FAIT PAS FUITER VOLONTAIREMENT L’INFORMATION AU NIVEAU DE LA PRESSE. MACKY A UNE PEUR BLEUE DE L’OPPOSITION. SONKO AVAIT RAISON. C’EST UN PEUREUX. MEME UNE MOUCHE PEUT FAIRE VACILLER SON REGIME. UN PRÉSIDENT TROP FAIBLE. ATTENTION AUX HOMMES CENSÉS SURVEILLER LES OPPOSANTS. C’EST ILLÉGAL. LA CONSTITUTION OCTROIE AUX OPPOSANTS LE DROIT DE CONQUÉRIR LE POUVOIR.
    UN VRAI TOCARD DE YAMBAR MACKY. TAPET LA.

Les commentaires sont fermés.