Macky sort la grosse artillerie contre Khalifa Sall…Il l’isole pour l’affaiblir et l’écraser

Lors de l’inauguration du nouveau Centre commercial Félix Eboué, un complexe moderne de 3 étages dédié exclusivement aux marchands tabliers de Dakar, le maire de Dakar Khalifa Sall s’est retrouvé tout seul…Il était le seul responsable de la capitale à être présent. Le maire de Dakar-Plateau qui est en premier lieu concerné n’était pas présent. Le ministre du commerce qui est le chef du département ministériel concerné n’était pas là. Et le chef de la collectivité léboue de Dakar était lui aussi bizarrement absent…

Khalifa Sall paie-t-il au prix fort son « NON » au référendum ?

Macky Sall a décidé de sortir la grosse artillerie pour détruire son ennemi juré dans la capitale. Et manque de pot pour ce dernier tous ses affidés de « Taxawu Dakar » l’ont lâché. Les maires de Sicap, Hann Bel air, Point E-Fann-Amitié et Dakar-Plateau ne parlent plus le même langage que Khalifa Sall.

Selon notre ARI (agent de renseignement infiltré), le président Macky Sall et le Premier ministre sont passés par là. Ils ont entrepris une vaste opération pour la reprise de la capitale des « mains » d’un dissident du PS. Car Khalifa Sall, bien que membre du PS, n’est plus sur la même longueur d’ondes que ses camarades. Il n’en fait qu’à sa tête. Son entourage a été travaillé au corps et à l’esprit et ses moyens restreints. Ce qui diminue Khalifa Sall qui n’a plus la mainmise sur ces maires asphyxiés par l’acte 3 de la décentralisation…Ces maires ont opéré une transhumance voilée par une burqa…Ils tuent Khalifa Sall sans se faire remarquer…c’est la nouvelle stratégie du pouvoir pour isoler le maire de Dakar et l’affaiblir…Et même le Grand Serigne de Dakar, Abdoulaye Makhtar Diop fait aussi partie de ces responsables voilés qui veulent « éliminer » le maire Khalifa Sall

Mobel Sirah pour xibaaru.com

3 Comments

  1. Ils ont pu titrer, et la plupart du temps dans le cadre de publireportages payés, des « Mimi Touré a pris sa revanche sur Khalifa Sall », « Idy a perdu le département de Thiès », « Aïda Mbodj a perdu… », Baldé a perdu… » Gakou a perdu… », Omar Sarr a perdu… », « Moussa Sy a perdu… », « Khoureysi Thiam a perdu… », etc.
    Des « vengeances » et des « défaites » qui leur étaient restées au travers de la gorge depuis 4 ans. Et pour en arriver à bout, ils se sont partagés 1 213 bureaux de votes fictifs. Quelques bureaux fictifs, suivis d’un gros titre dans la presse et la « vengeance » est dans la poche.
    A Mimi 20 bureaux fictifs, par exemple. Et elle doit organiser une conférence de presse pour annoncer qu’elle vient de se venger. Ndeysane ! Donc ça faisait autant mal ? Mais avec des bureaux fictifs, elle ne s’est vengée que dans les titres de presse.
    A l’APR Thiès il faut attribuer un quota de 100 bureaux fictifs, parce que l’enjeu est de taille. Il faut pouvoir titrer que Idy a perdu ce qui est présenté comme son fief.
    A Guédiawaye le frère du président avait aussi besoin de son quota de bureaux fictifs. Et pour le titre de presse qui devait suivre. Aliou, tu es journaliste, on met quoi ? « Gakou perd chez lui » ou « La déroute de Gakou » ? Mettons « La déroute de Gakou chez lui ».
    Sidiki Kaba s’est trop vite affolé pour voter dans la poubelle. Quelques bureaux fictifs pour lui remonter le moral.
    Un gros lot de bureaux fictifs à Bambey pour couper à Aida Mbodj ses fanfaronnades. Un autre lot de bureaux fictifs pour effacer dans les titres de presse que la Casamance est le fief de Baldé.
    Sada Ndiaye avait fait le sacrilège de battre Macky dans le village de sa mère. Lui, on le supprime simplement de la liste des votants. Ainsi, puisqu’il n’existe plus comme électeur, il ne pourra pas faire le dos rond.
    Dans la perspective des prochaines élections, il ne doit plus exister, dans la mentalité des sénégalais, et parce que la presse va le répéter, une zone dite fief d’un opposant. Seuls les gens de Macky, et lui même pour Fatick, doivent avoir des fiefs. Et pour y arriver, une solution simple: un partage de 1 213 bureaux fictifs, et des titres de presse qui vont s’en suivre.

  2. Encore la bêtise journalistique. Vous ne savez pas que Khalifa Salle avec de telle réalisation est entrain d’engranger des points sur adversaires.

  3. khalifa sall est politiquement insignifiant sur la scène nationale. il a fait beaucoups d erreur dans sa carriere politique. cependant s opposer ouvertement à son chef hierarchique en l occurence Ousmane tanor dieng a été sans doute sa plus grosse bourde. toute compagnonage doit etre honnete et sincere afin de produire les attentes escomptées . aujourdui il paie le prix dans sa dissidence . c est aussi simple que ça.

Les commentaires sont fermés.