Macky se trompe en plein conseil des ministres sur le classement de Transparency international

«A l’entame de sa communication, le Chef de l’Etat a adressé ses félicitations au Gouvernement pour l’amélioration du rang du Sénégal en matière de corruption, selon le classement de Transparency International. Classé 69ème mondial sur 174 pays avec une progression de 43 points, le Sénégal sort de la zone rouge, devenant ainsi le 10ème pays africain, le troisième de la Cedeao et premier de l’Uemoa et de l’Ohada.
Ce redressement du Sénégal dans le classement d’attractivité, conforte les efforts et les réformes accomplis par le gouvernement et l’option majeure du Chef de l’Etat, d’ériger la gouvernance et de la transparence comme pierre angulaire de l’action publique», lit-on dans le communiqué du conseil des ministres d’hier.
Problème. Selon « Le Quotidien », le classement auquel se référait le Président de tous les sénégalais date de 2014.
«Le quotidien» note que l’indice 2015 n’a pas encore été publié. De manière habituelle, Transparency international ne laisse pas à une tierce partie le soin de présenter son indice annuel de perception.
Dans ce sens, au Sénégal, c’est le forum civil, qui est la branche de cette organisation, qui le fait au cours d’un point de presse convoqué à cet effet.
«Le Quotidien» informe que c’est le mercredi 3 décembre 2014 que le Forum civil avait publié les résultats de l’Indice de perception de la corruption pour 2014. Et ces chiffres, qui sont exactement les mêmes que ceux qui ont été présentés hier en Conseil des ministres, ne démontrent pas que le Sénégal est sorti de la zone rouge. En effet, pour un classement sur 100, il faudrait un minimum de 50 points pour avoir une moyenne «passable». Le Sénégal n’ayant obtenu que 43 points n’est donc pas encore sorti de la ligne rouge.