Macky Sall veut la parité à l’Assemblée…Alors qui de Cissé Lô ou Abdou Mbow va-t-il perdre sa place ?

Moustapha Niasse sera suppléé par la vice-Présidente du Groupe parlementaire de la Mouvance présidentielle du bureau sortant, en l’occurrence Awa Guèye. Toutefois, là où ça coince, c’est au sujet du sort qui sera réservé à Moustapha Cissé et Abdou Mbow, respectivement deuxième et troisième vice-président dans la Législature sortante.
Si on respecte, à la lettre, les consignes du Chef de l’Etat, il y aura, ainsi, forcément l’un d’eux qui perdra ses sucettes de l’année dernière. Au motif qu’en respectant la parité, le troisième vice-président sera, inéluctablement, une femme ou une fille issue de “Benno Bokk Yakaay”.
Entre Moustapha Cissé Lô et Abdou Mbow, seul l’un survivra sur le perron de l’Assemblée nationale, ce 13 octobre
Donc, soit Abdou Mbow, qui a été propulsé, telle une météorite, lors du bureau sortant, fera un bond de plus, en s’adjugeant la vice-présidence qu’occupait son collègue parlementaire El Pistoléro. Soit, il sera catapulté dans les cordes et atterrira loin des quatre premiers vices-présidents.
C’est dire que, si la loi sur la parité est respectée, il y en aura forcément quelqu’un qui pourrait grincer des dents. Alors, Moustapha Cissé Lô, qui, dans un passé encore récent, lorgnait le fauteuil de Moustapha Niasse, acceptera-t-il d’être rétrogradé au niveau protocolaire dans le bureau de l’Assemblée nationale ? Seuls lui et Dieu savent.

Actusen