Macky Sall sera réélu en 2017…Il a fait gagner Wade en 2007, dès le premier tour. Il a le fichier en main…

Le Colonel Malick Cissé estime que le Président Sall sera réélu quelle que soit la date de la prochaine présidentielle.
« Benno Bokk Yakaar » ne croit pas au Président Macky Sall », dit-il dans un entretien qu’il a accordé à La Tribune. D’après lui, « c’est une coalition de survie qui s’accroche aux basques du pouvoir ; les partis qui menacent de s’affranchir de cette coalition hétéroclite veulent, tout simplement se faire entendre en montant les enchères pour gagner mieux ».
D’ailleurs, en parlant de la prochaine échéance électorale, le Colonel Cissé affirme sans ambages : « Le Président Macky Sall sera réélu quelle que soit l’année de l’élection. Il en a les moyens et je suis sûr qu’il ne fera pas l’erreur de Wade en 2012. N’oubliez pas que c’est lui qui avait fait gagner Wade en 2007, dès le premier tour. Il a le fichier en main. Et il sait comment il avait fait en 2007 pour assurer un second mandat au Président Wade ».
Pour ce qui est des retrouvailles entre le Président Sall et son prédécesseur, il affirme qu’« ils doivent se retrouver pour l’intérêt national ». « Mon rêve actuel dépasse même ces retrouvailles. Je souhaite voir un jour, les 3 Présidents, encore en vie, se retrouver autour d’une table », dit-il.

4 Comments

  1. En 2007, le chef de la campagne présidentielle du président Abdoulaye Wade avait dans ses bagages des tas de réalisations à présenter à l´électorat sénégalais. En plus, l´oppositon d´antan ne s´était pas si massivement regroupé pour mener une campagne de dénigrement jamais vécue au Sénégal contre un chef d´Etat démocratiquement élu. Maître Abdoulaye Wade était, grâce à ses réalisations, au sommet d´une populartité jamais vécue par un politicien chez nous. C´est d´ailleurs conscients de ce fait, que l´ancienne opposition boycotta les législatives de 2007. Son chef de campagne n´était là que pour le décors.

    Ce n´est pas un fichier qui élira Macky Charlie Sall. Ce sont des réalisations concrétes que le peuple sent dans son quotidien qui améneront ce dernier à choisir le prochain président de la république du Sénégal. Vus les catastrophiques 4 ans (sur 5) de Macky Charlie Sall à la tête de nos institutions, je peux vous assurer qu´il sera jeté dans la poubelle de l´histoire dès le premier tour des présidentielles de 2017. Rien n´a marché sous cet homme au Sénégal. Malick Gakou a énuméré la catastrophe mackysarde en ces termes: „ hausse des prix, déficit des comptes publics et extérieurs, fermeture en cascade d’entreprises nationales, difficultés d’accès au financement et aux marchés publics pour les Pme/Pmi) et par des déséquilibres sociaux à savoir ( chômage persistant des jeunes, pauvreté galopante dans les zones périurbaines et rurales, insécurité, situation précaire des femmes et des retraités, grèves cycliques dans le secteur de l’enseignement et de la santé, faible prise en charge de l’économie populaire et informelle dans les politiques publiques“. Comment peut-on accorder sa carte à un tel politicien? Non colonel Cissé, avec un bilan aussi catastrophique, Macky Charlie Sall n´a qu´une chose à faire: S´EN ALLER. NA DEM! NA DEM! NADEMA DEMA DEM!!!

  2. Well said, Hamedine! Et que de bêtises par Cissé tout juste pour se faire entendre de Macky dans la guerre de positionnement des courtisans: :
    a) dans l’hypothèse de Cissé, va-t-il manipuler ce fichier? Raison pour laquelle rejeter Abdoulaye Daouda Diallo pour l’organisation des élections? En 2007, l’opposition avait crié à la fraude.
    b) le fichier de 2007, n’a t’il pas été profondément modifié?
    c) pourquoi ne pas évoquer le fichier de 2012 qui a fait gagner Macky.
    d) Il ne nous dit pas que lui Malick Cissé pourrait porter la guigne aux candidats qu’il soutient comme tel était le cas avec Wade en 2012 et qu’il le sera avec Macky pour 2017!.

    En conclusion, si tous les « conseillers » de Macky sont comme ce transhumant de Colonel, l’opposition n’aura pas besoin de faire campagne, Cissé va le faire en leur faveur à travers sa défense maladroite de Macky.

Les commentaires sont fermés.