Macky Sall risque de vivre une cohabitation en 2017…Son PM viendrait d’une large coalition de l’Opposition

« Macky risque de vivre une cohabitation en 2017 » selon l’expert des questions électorales Ndiaga Sylla, par ailleurs ex vice-président du Jef Jel. « En application des dispositions des articles L.149 et L0.150 du code électoral, les élections des députés à l’Assemblée nationale auront lieu dans la période incluse entre le 07 mai et le 04 juin 2017. Il est certain qu’au cas où le septennat serait maintenu pour la présidentielle, la situation se compliquerait davantage pour le Président. D’abord, sa première mission sera de tenter de maintenir la cohésion au sein de sa majorité, encore fragile, et qui va crescendo à l’approche des échéances. Ensuite, il va devoir convaincre le peuple sur le bien-fondé de la nouvelle tournure…Par le respect du jeu démocratique, l’opposition, renforcée par certains alliés du Président pourrait se retrouver majoritaire à l’Assemblée nationale. Mais il va falloir au regard du mode d’élection en vigueur constituer de grandes coalitions pour remporter le scrutin au niveau départemental. De toute façon, ce serait la voie vers la cohabitation forcée si l’on sait que la dissolution de l’Assemblée nationale n’est pas possible durant les deux premières années qui suivent les élections législatives » a-t-il dit dans un entretien à Sud Quotidien