Macky Sall, le seul maître de l’APR…Il décide de tout et joue sur les divisions pour diriger « son » parti

« A l’APR, c’est Macky Sall qui dirige tout », telle est l’analyse du journaliste Momar Seyni Ndiaye. Ce dernier précise que Macky Sall joue sur les divisions pour pouvoir diriger le parti parce que s’il était structuré, il pouvait fonctionner au nom d’une démocratie interne. «Aujourd’hui, c’est une structure pyramidale qui dirige ce parti. C’est le président qui décide de tout. Et même celui qui est chargé d’administrer le parti, Mael Thiam, n’a pas l’autorité nécessaire pour seconder le président, voire le suppléer dans ses fonctions de gestion administrative de ce parti…Il faut que le président parle pour que tout le monde écoute ».

Pour toutes ces raisons, le journaliste formateur a estimé que «l’Apr n’est pas une organisation majeure. Il n’a pas eu de souci de se structurer, de mettre des fondements, des paliers au niveau communal, au niveau des communautés rurales, au niveau départemental, au niveau central, au niveau local. L’Apr n’est pas passée par là. Ce sont des personnalités qu’on a prises un peu dans chaque région, dans chaque ville, dans chaque région et on en a fait une sorte de conglomérat de dirigeants mais en réalité il n’y a pas une personne autre que le président qui décide. Ce qui est un inconvénient. L’absence de structuration n’a pas d’avantage mais seulement des inconvénients dans le sens où chacun dit tout et n’importe quoi, tout simplement parce qu’il n’y a pas de l’ordre».