Macky Sall fera ce qu’il veut de Tanor

Le président du Haut conseil des collectivités territoriales est à la merci du chef de l’État. Selon le ministre de la Justice, Sidiki Kaba, qui livrait hier les contours de cette institution en chantier devant la commission des lois de l’Assemblée nationale, ce dernier le nomme par décret et peut le révoquer à tout moment. Le poste est promis au secrétaire général du PS, Ousmane Tanor Dieng.

Le Haut conseil comptera 150 membres désignés pour 5 ans. Quatre-vingts d’entre eux seront issus des collectivités locales par élection et 70 seront nommés par le président de la République.