Le président Macky Sall et ses collaborateurs : entre incompétence et Insolence

L’Histoire nous dit-on doit servir à quelque chose.
Au SENEGAL malheureusement les leçons que nous en tirons ne servent pas à grand-chose.
Souvenons-nous du discours de M. le Ministre de la Culture Amadou Tidiane WONE, lors de la cérémonie d’hommage solennel aux victimes du naufrage du bateau Le Diola.
Son discours avait indisposé tous les citoyens éplorés, au fur et mesure qu’il débitait les louanges au crédit de Me WADE, en lieu et place d’un appel à une mobilisation de toute la Nation solidaire au drame qui touchait la Casamance en premier.
Me WADE, excédé, n’avait pas hésité une seconde à le limoger purement et simplement, dès le remaniement suivant.
Aujourd’hui, les citoyens sénégalais qui ont une conscience républicaine ont honte. Nous sommes même dégoutés. Nous en avons assez, bien assez.
A entendre certains ministres parler aux sénégalais, j’ai comme l’impression qu’ils en oublient qu’ils incarnent l’Etat au plus haut sommet. Qu’ils parlent au nom du peuple sénégalais. De tous les sénégalais.
Comment l’un d’entre eux peut-il insinuer que les sénégalais morts en tentant de regagner l’Europe ont été poussés à l’exil depuis 2012, histoire d’accuser le gouvernement du PDS d’être responsable de leur mort en 2015, soit trois ans après ?
En portant de telles accusations ignominieuses dans un contexte marqué par le deuil qui nous frappe, ils sont en train d’insinuer que ces victimes de l’émigration seraient presque mortes pour faire accuser le gouvernement de MACKY SALL d’être responsable de leur disparition tragique.
Quand on est incompétent et que l’on veuille mériter sa place, on verse souvent dans ce que font toutes les personnes fourbes cupides et viles qui sont uniquement mues par des intérêts bassement matériels ; on profère des paroles insensées, on se dévêtit de son manteau de haut serviteur de la république, on injurie les honnêtes citoyens, on nourrit des polémiques stériles où la bêtise se la dispute à l’incohérence, et on chante maladroitement et médiocrement les louanges de MACKY.
Ce n’est pas cela faire de la politique. Ces amis sots nuisent au contraire à MACKY. Sur les plateaux télé, dès qu’ils ouvrent leurs bouches, tout le monde change de chaine.
Aujourd’hui, leurs collaborateurs dignes de ce nom ou compétents pour peu ne veulent plus avoir de relations hiérarchiques avec ces ministres qui se complaisent dans la fange mais sont tellement bêtes ou peu lucides qu’ils ne s’en rendent même pas compte; il en est ainsi de l’ANPEJ dont l’ancrage institutionnel est aujourd’hui un frein à son expansion, surtout parce que celui dont elle dépend est une catastrophe ambulante en matière de management, et de comportement républicain.
MACKY devrait pour une fois s’inspirer de Me WADE et se débarrasser pour de bon de ces énergumènes. Les habits de ministres sont décidément trop grands pour eux. Ces personnes n’ont ni la compétence ni le savoir faire ni le savoir être pour donner corps à sa vision et contribuer par leur action à la tête de leur département à la réussite du PSE.
Et c’est notre pays en entier qui pâtit de cette situation.
Et ils sont légion, ces ministres. D où l’urgence qu’ils débarrassent vivement le plancher !
Par ailleurs, la longue grève des enseignants de ces derniers mois est la preuve concrète de l’échec des assises nationales sur l’Education, disons le. Si aujourd’hui le Ministre parle d’un conseil présidentiel pour lancer la mise en œuvre des conclusions qui en sont issues un an après, c’est bien parce qu’elles n’ont jamais intéressé personne, à commencer par le Ministre lui-même qui leur a préféré un bras de fer perdu d’avance avec les familles religieuses à propos de la loi sur les daaras qu’il a voulu imposer.
Voila un ministre qui aura échoué sur toute la ligne et qui devrait en tirer les conséquences lui-même.
Sous M.Serigne Mbaye THIAM, l’Education aura connu un de ses plus grands scandales perpétrés sous ses yeux par son premier collaborateur, sans qu’il ne se doute de rien. Ce monsieur serait en fuite. Et il a le toupet de toiser les syndicalistes de haut. La honte ne tue pas au SENEGAL. Œdipe s’est crevé les yeux pour moins que cela.
On dira que les enseignants souffrent de délire paranoïaque car c’est comme s’ils croient que tout le monde est contre eux. Pourtant c’est bien le cas. A commencer par nos propres collègues qui changent de profession et qui font l’impossible pour effacer de leur propre mémoire tout ce qui a pu les relier à ce corps honni. Les fonctionnaires les plus injustement traités au SENEGAL sont les enseignants. Et malheureusement, ce n’est pas le gouvernement de MACKY SALL qui leur rendra justice.
Le PS a bien raison de faire un pied de nez continu à MACKY. Il est trop pleutre pour réagir à leurs attaques. Et pourtant rien ne justifie ce complexe larvé envers ce parti. Ceux qui composent le camp de TANOR et qui sont promus à de hautes fonctions n’ont jamais osé s’imaginer aux positions qu’ils occupent aujourd’hui sous MACKY au temps du PS. Ils ne peuvent rien apporter à notre pays. Sinon, le PDS avec MACKY à la baguette aux côtés de Me WADE n’aurait autant changé la face de notre pays en 12 ans, après quarante ans de souffrance sous le joug du PS justement.
Pour finir, il est important de noter qu’aujourd’hui une phase de notre Histoire vient de s’ouvrir avec la décision unilatérale de MACKY d’envoyer nos soldats au YEMEN.
Dans un contexte géopolitique des plus troubles marqué par la recrudescence des attentats terroristes auxquels les pays les plus performants dans la lutte antiterroriste ont du mal à faire face, MACKY a décidé d’exposer notre pays à ces menaces potentielles. En échange de quoi ?
La France a profité de cette situation géopolitique pour vendre ses invendables avions Rafale, les USA y maintiennent la pression sur l’IRAN à propos du nucléaire et endiguent ses velléités d’expansion idéologique aux frontières de L’ARABIE SAOUDITE à laquelle ils sont liés par des accords de défense qui leurs confèrent des avantages léonins. Nous autres sénégalais, nous y envoyons de la chair à canon. Pourquoi ?
Le fin mot de l’histoire doit être communiqué au peuple, surtout que leurs représentants à l’Assemblée nationale ont accepté servilement qu’on leur impose une communication sans débat d’une décision présidentielle d’envoi de troupes dont elle s’est rendue complice. Qu’elle en assume les conséquences aussi.
MACKY nourrit les meilleures intentions pour notre pays. Mais en choisissant des collaborateurs incompétents qui croient le défendre par l’injure et le mépris en oubliant le bilan qu’il doit présenter à la nation qui l’a élu, il se condamne surement à une défaite inévitable aux prochaines élections, avec toutes les conséquences que l’on sait.
Il n’est pas encore tard. A moins qu’il ne contrôle rien. Et, si c’est le cas, son sort est entre les mains de MAREME. Pas le nôtre. Heureusement.
Cher Monsieur Mody NIANG, je fais partie de ceux qui se sont émus de votre silence inopiné. Vous avez bien raison de ne pas le justifier, votre silence. En effet, ne dit –on pas que qui s’excuse s’accuse, et que la meilleure manière de se défendre c’est d’attaquer ? Bon vent dans vos nouvelles fonctions. Effectivement, vous ne devez rien à MACKY, c’est Madame KEITA qu’il a nommée en effet !
Cissé Kane NDAO
Président de l’A.DE.R