Macky sall est seul contre tous…Tout lui tombe sur la tête…Même Dieu qui l’a choisi

A moins de 20 mois de la présidentielle de 2017, le paysage politique sénégalais bruit de toutes ses forces avec des prétendants au fauteuil présidentiel déterminés à bouter hors du palais l’actuel locataire, en l’occurrence Macky Sall. Et même si tous les masques ne sont pas apparemment tombés, certaines candidatures peinent de plus en plus à cheminer dans l’ombre. En face de Macky Sall qui cherche à briguer un second mandat à la tête de l’Etat sénégalais, un trio de quinquas semble émerger progressivement, sous la houlette d’Idrissa Seck de Rewmi qui s’évertue, avec ses tournées nationales et sa rhétorique anti-Macky, à ré-oxygéner une opposition en mal de repères, dans sa conquête du pouvoir. A contrario, le Ps dont la candidature à la prochaine présidentielle est sur toutes les lèvres affûte mécaniquement ses armes, par une redynamisation des ses instances et une remobilisation de ses troupes. Tout en cachant son jeu pour le profil du candidat qui portera son étendard : vraisemblablement Khalifa Sall, le maître incontesté de Dakar depuis 2009, selon certaines indiscrétions. Macky Sall n’aurait-il pas alors suffisamment de raisons pour surveiller ses arrières, d’autant qu’un troisième larron (Karim Wade, le candidat du Pds, en prison depuis mi-avril 2013) reste à l’affût ?
Extrait Sud