Macky Sall est arrivé en Afrique du Sud pour le 6e Sommet du Forum de coopération Chine-Afrique

Le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall, est arrivé ce jeudi vers 11 heures 30 (heure locale) à Johannesburg où il doit assister vendredi et samedi au  qui se tient pour la première fois sur le continent.
Le président Sall est accompagné, entre autres, de Awa Marie Coll-Seck, ministre de la Santé et de l’Action sociale. Mankeur Ndiaye, ministre des Affaires étrangères, est déjà sur place, alors que le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba, doit rejoindre la délégation sénégalaise.
Le 6e Forum Afrique –Chine se tient à partir de ce vendredi sur le thème : ‘’L’Afrique et la Chine avancent ensemble : une coopération gagnant-gagnant pour le développement commun’’.
Une vingtaine de chefs d’Etat africains, des chefs de gouvernement et des vices-premiers ministres seront aux côtés du N°1 chinois Xi Jinping pour marquer, pour la première fois sur le continent, les 15 ans de la création du Forum de la coopération sino-africaine.
Ce jeudi, un dîner sera organisé en l’honneur des chefs d’Etat et des délégations.
Vendredi, la cérémonie d’ouverture sera marquée par les allocutions de Xi Jinping, président de la République populaire de Chine, de Robert Mugabe, président du Zimbabwe et président en exercice de l’Union africaine (UA), de Ban Ki Moon, Secrétaire général de l’ONU, de Nkosana Dlamini Zuma, présidente de la Commission africaine et de Jacob Zuma, président de l’Afrique du Sud.
Il est prévu à 15h 40, heure locale, la cérémonie de clôture de la 5e conférence des entrepreneurs chinois et africains, évènement qui sera ponctué par les discours du président de l’Union des chambres africaines de commerce, d’industrie, d’agriculture et de métiers, du
ministre Sud-africain du commerce et de l’Industrie, du ministre Chinois du commerce.
Un représentant des entrepreneurs chinois, un représentant des entrepreneurs africains, le président Zuma, les présidents en exercice des 5 organisations sous-régionales africaines et le président Xi Jinping prendront également la parole.
La journée du samedi est consacrée entre 9h 30 et 12h à la 1ère séance de la table-ronde du forum. Cette activité sera marquée par les allocutions des 25 chefs d’Etat et de délégation.
La 2e séance de la table-ronde du forum se tiendra entre 15h et 17h 30. Pour cette séance également, les chefs d’Etat et de délégation prendront la parole avant l’adoption de la déclaration et du Plan d’action de Johannesburg 2016-2018.
Ensuite le président Xi Jinping s’adressera à l’assistance avant Jacob Zuma qui prononcera le discours de clôture.
La Chine a renforcé sa présence sur le continent africain ces dernières années dans de nombreux domaines, devenant son plus grand partenaire commercial. L’Afrique est devenue de plus en plus importante pour les entreprises chinoises en matière d’investissements et de contrats d’ingénierie.
Lors d’une conférence de presse sur le sommet de Johannesburg, l’ambassadeur chinois au Sénégal, Zhang Xun, a souligné que son
pays est déterminé à aider l’Afrique à « réaliser son indépendance économique ».
« La Chine, dotée d’atouts (…) tels que la finance, les technologies, les ressources humaines et les équipements, avec un bon rapport qualité-prix, a la ferme volonté politique d’aider l’Afrique à réaliser son indépendance économique », a t-il affirmé.

Les ambitions économiques des deux parties devraient les inciter à la coopération, a laissé entendre le diplomate chinois.
« Actuellement, la Chine et l’Afrique se trouvent respectivement à une nouvelle phase de développement. La Chine entre dans la phase de la restructuration économique et la montée en gamme industrielle, alors que les pays africains visent à accélérer l’industrialisation et la modernisation de l’agriculture », a souligné Zhang Xu.
Selon lui, le sommet Chine-Afrique prévu en terre africaine, tandis que la première édition s’est déroulée en Chine, se tient cette année dans un « nouveau contexte » marquée par de « nouvelles mesures visant à améliorer la qualité et l’efficacité de la coopération sino-africaine ».
Les deux parties feront « le bilan » de leur coopération et « des expériences acquises durant les 15 dernières années » de partenariat, a indiqué Zhang Xu.
« La Chine est prête à travailler avec les pays africains pour faire du sommet de Johannesburg une rencontre historique, qui permettra de renforcer l’unité entre [l’Empire du Milieu] et l’Afrique », a-t-il assuré.
‘’La Chine et l’Afrique se trouvent respectivement dans une nouvelle phase de développement. La Chine entre dans une phase de restructuration économique et la montée en gamme industrielle alors que les pays africains visent à accélérer l’industrialisation et la modernisation de l’agriculture’’, a-t-il déclaré.
Le sommet de Johannesburg fera le bilan des 15 dernières années, selon le diplomate, assurant que de nouvelles initiatives seront annoncées.
Lors de sa conférence de presse, Zhang Xun a relevé que jusqu’en septembre 2015, la coopération chinoise a réalisé sur le continent africain 5675 kilomètres de chemins de fer, 4506 kilomètres de routes, 18 grands ports, plus de 200 écoles primaires et secondaires.